Dune

5231Sorti en 1984

Réalisé par David Lynch

Avec: Francesca Annis, Kyle MacLachlan, Sting.

Durée: 2h10 pour la version cinéma, 3h08 pour la version TV de 1988

Bande annonce: ici

Synopsis: En l’an 10191, les Atréïdes et les Harkonnen s’affrontent pour la possession de Dune, la planète d’où est extraite l’Epice qui donne pouvoir et longévité. Seuls deux Atréïdes survivent à la bataille: Paul, l’hériter du trône, et sa mère. Réfugié chez les Fremens, mystérieux habitants de Dune, Paul prépare sa revanche…

L’avis de Meltoryas:

Il existe des oeuvres qui ne laissent personne indifférent. Nous en connaissons tous, des films qui sont considérés par certains comme des pures merveilles, et par d’autres, comme des bouses infâmes impossible à sauver. Dune, de David Lynch, fait partie de ses ovnis.

Parlons d’abord du scénario. Si vous trouvez Game Of Thrones compliqué, abandonnez tout espoir de vous plonger pleinement dans l’univers de Dune. Ce dernier est juste immense, avec un nombre de personnages, de planètes et d’intrigues politiques à en faire pâlir les géo-politiciens. Pour rappel, Dune est à l’origine une série de romans, écrite par Frank Herbert. Il existe aujourd’hui 7 tomes écrits par ce monsieur. Donc oui, il y a de quoi faire !

Dune reprend le premier roman de Frank Herbert. On y suit les aventures de Paul Atréïde qui, pour venger la mort de son père causée par la guerre pour la conquête de la planète Dune, va devoir apprendre à maîtriser un pouvoir et former une armée contre ses ennemis. C’est un résumé bien concis mais cela permet de mettre en avant un thème cher au genre: l’aventure initiatique d’un jeune homme pour qu’il devienne un héros. Tout cela avec technologies, pouvoirs magiques et intrigues politiques au menu. En cela, le scénario se rapproche de la prélogie de Star Wars. Rien de bien original, mais ce n’est pas dérangeant, car ce scénario permet de suivre le film plutôt facilement. Et ce n’est pas négligeable !

Mais bon sang, j’ai eu beaucoup de mal avec le rythme de la version cinéma (il existe une version TV durant 3h). Le début est long. LONG ! Le film commence par une série de dialogues vraiment monotones, mitraillant 100 références de l’univers à la seconde. C’est très lourd et cela demande une grande attention. Bref, si vous voulez regarder ce film en étant néophytes de l’univers: accrochez-vous à votre slip, vous allez en baver. L’action se développe enfin à la moitié du film, mais une fois que la machine tourne, il est difficile de tourner les yeux de l’écran et la plus part des questions posées en début de film finissent par être résolues, récompensant nos efforts d’attention.

C’est du Lynch, donc c’est loin d’être un film grand public. Il s’est vraiment éclaté lorsqu’il filmait les décors et les costumes, tous très extravagants et mettant en avant une identité propre et forte pour chaque peuple. Certains passages me font penser à Cronenberg, dans le côté monstrueux, sales et suants de certains personnages et décors. Malheureusement, les effets spéciaux paraissent grossiers, même pour l’époque. À trop vouloir en faire, certains effets paraissent surfaits (je pense notamment aux séquences des rêves de Paul, ou les boucliers de combats). Mais c’est avant son esthétique unique et haute en couleur qui fait l’identité de ce film.

Les musiques ne sont pas inoubliables. Mais elles s’accordent bien aux différentes scènes et permettent de se plonger plus facilement dans un film assez complexe. Sauf certains passages où une guitare électrique lâche des notes stridentes, certes durant des scènes d’actions, parfois épiques. Mais elle me paraît tellement en désaccord par rapport aux autres instruments. Et il y a rien de pire quand une musique nous sort de l’action d’un film, tellement elle nous dérange.

Les acteurs sont très convaincants pour la plupart. Mention spéciale à Sting, pour sa gueule de bad guy et surtout pour sa scène en slip de l’espace. Ce film vaut le coup rien que pour voir ce plan. Oui vraiment.

En résumé, Dune est un film assez incroyable, avec une identité forte, une histoire complexe et un casting efficace. Même si la mise en scène et le rythme vont en décourager plus d’un, Dune est un film à voir au moins une fois dans sa vie. Surtout pour le slip de Sting.

308772-science-fiction-dune-wallpaper

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s