Neska du Clan du Lierre T1 – Le Marché

9782756066455_cg.jpgTitre :  Neska du Clan du Lierre T1 – Le Marché des coccinelles

Scénario : Louise Joor

Dessin et couleur : Louise Joor

Type : Aventure – Fantastique

Éditeur : Delcourt

Pour commander : Ici 😀

Résumé :

Initiée par sa mère à la fonction d’appeleur, Neska se prépare à ce rôle qui consiste à attirer les escargots dont la survie du clan dépend. Alors qu’elles sont parties ensemble à la recherche de plantes rares, une ombre obstrue soudain le ciel.
Paralysée par une sensation inconnue, Nneska assiste à l’enlèvement de sa mère par un humain gigantesque. Folle de douleur, elle comprend que le clan est en grave péril.

L’avis d’Anaïs

Neska du clan du lierre, c’est avant tout des escargots, des coccinelles et du lierre. Non, c’est une blague, la bande dessinée ne tourne pas qu’autour de ça. C’est surtout et d’abord l’histoire de Neska, une petite demoiselle pas plus grande qu’une coquille d’escargot (pour de vrai cette fois) tout comme son peuple. Vous l’aurez compris, nous sommes chez des petites personnes qui vivent de la nature qui les entourent et pour lesquelles les animaux tels que les escargots sont très importants.

La jeune fille est donc appelée à sa fonction « d’appeleuse » pour justement attirer les bêtes citées ci-dessus dont son peuple est dépendant pour vivre. Elle accompagne alors sa mère de l’autre côté du mur interdit afin d’aller cueillir des plantes rares, introuvables de leur côté. Mais manque de chance, elles tombent sur un ennemi contre lequel elles ne peuvent rien faire : un immense. Autrement dit, un humain comme nous, terrible danger qui peut les écraser sans faire attention ou pire, les capturer. Neska va alors se mettre absolument à la recherche de sa mère, contre l’avis du reste de son peuple, ses périples dont celui au marché des coccinelles lui permettant alors de se découvrir un étrange mais intéressant pouvoir qui pourra lui permettre d’aider les siens.

Du côté graphique, la couleur prédominante est le vert, voire très vert pour cause de nature tout simplement ! Vous allez aimer cette couleur en tout cas. Mais cela n’entache rien à la bande dessinée qui est très colorée, d’un bout à l’autre, même durant les séquences nocturnes. Les ombres sont toujours marquées avec finesse et reste douces, rappelant les animes japonais. Et justement, si vous êtes connaisseurs des studios Ghibli, la couverture de Neska et son univers ne sera pas sans vous rappeler le film Arrietty, le petit monde des chapardeurs.C’est doux, c’est fin, c’est comme si justement ce dessin animé se déroulait juste sous nos yeux.

Pour ceux qui s’y connaissent un poil plus en littérature, cela vous rappellera The Borrowers (Les chapardeurs en français), une série jeunesse fantasy/fantastique rédigée dans les années 50 par Mary Norton et ayant pour thème ces petits êtres… dont se sont bien inspirés les studios Ghibli pour leur film 😉

Quoiqu’il en soit, si vous avez aimé ce film, si vous êtes curieux de découvrir ce petit monde, raison de plus pour foncer lire Neska du clan du lierre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s