Dessins à la Verticale

003612622Titre: Dessins à la Verticale

Auteur: Jeremy COLLINS

Editeur: Glénat

Date de sortie: octobre 2015

Prix: 35 euros

Nombre de pages:  176 pages

Pour commanderleslibraires.fr

Résumé:

L’escalade, le dessin, le voyage… Jeremy Collins a fait de ses passions un mode de vie et d’expression. Parti explorer la dimension verticale, au Canada, au Venezuela, en Chine, et dans les grandes parois américaines, il en a rapporté des carnets foisonnants. Un « art de l’ascension » d’une grande originalité.
À 32 ans, marié et père de jeunes enfants, Jeremy Collins a éprouvé le besoin impérieux de faire le point sur sa vie, au moment où l’un de ses amis intrépides mourait dans une avalanche. La réponse à ses interrogations, il est allé la chercher dans l’ouverture de nouvelles voies en voyageant successivement vers les quatre points cardinaux. Funambule du rocher, c’est en fait l’équilibre entre une vie d’aventure et le réconfort d’un noyau familial qu’il a exploré, de sommets perdus en falaises vierges.

L’avis d’Elodie:

Errant dans une minuscule librairie à Val d’Isère un jour de mauvais temps, j’ai aperçu en haut d’une étagère la couverture de cet ouvrage, et ai demandé au libraire de me descendre ce livre. Au terme de 10 minutes (recherche de l’échelle, escalade, descente), j’ai enfin eu cet ouvrage entre les mains. Déjà, je n’avais pas envie que le libraire reproduise son épopée pour ranger ledit livre. Et puis, en feuilletant le livre, j’ai su que mon coup de coeur pour la couverture était confirmé par le contenu!

C’est donc d’un véritable trésor de ma bibliothèque que je vais vous parler aujourd’hui. Et pourtant, cet ouvrage partait avec beaucoup d’handicaps. Il évoque les errances d’un grimpeur, or s’il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est l’escalade! Le livre, même pour ce que j’appelle des « beaux livres », est cher. 35 euros, ce n’est pas le genre de somme que je débourse à la légère, et je réserve ce type de petite folie à des livres lus et approuvés, pas à l’oeuvre d’un parfait inconnu.

Mais ce livre a su me séduire dès la première seconde. La fameuse couverture, d’abord. J’ai toujours été sensible aux couvertures, qui sont les premières impressions que le lecteur a de sa possible future acquisition. Et celle de « Dessins à la Verticale » est une splendeur. On y voit une silhouette de grimpeur, et derrière des tâches à l’aquarelle qui évoquent le ciel et la montagne. Le titre est tracé à la main, avec une typographie vigoureuse. Il évoque de nombreuses images, des tableaux classiques réalisés le bras bien droit (vous sentez le traumatisme de la fac d’arts pla? ^^) aux dessins que la main du grimpeur inflige à la montagne en bloquant des coinceurs dans ses fentes, ou en maculant de magnésie blanche la paroi de la montagne. Le format de l’ouvrage est original, un A5, et fait penser justement aux carnets de voyages.

A l’intérieur du livre, des dessins très nombreux, au minimum un par page, des typographies différentes ( à la main, à la machine à écrire) et surtout une belle et triste histoire. Celle d’un homme posé, mature, ayant femme et enfants, mais qui ne peut s’empêcher de rêver d’aventures. Et qui voit le déclic s’opérer lorsque son meilleur ami décède lors d’une avalanche en Chine. Un coup de fil dans la nuit, tout bascule. Les pages sont sombres, les dessins acérés. Jeremy COLLINS décide alors de disperser les cendres de son ami aux 4 points cardinaux, et à chaque fois au terme d’ascensions impossibles ou jamais réalisées.

Ce livre, c’est un recueil de citations inspirantes. En voici une petite sélection:

  • « On ne peut pas toujours rester sur les sommets. Il faut redescendre… A quoi bon alors? Voici: le haut connaît le bas, le bas ne connaît pas le haut. En montant, note bien les difficultés de ton chemin; tant que tu montes, tu peux les voir. A la descente, tu ne les verras plus, mais tu sauras qu’elles sont là, si tu les as bien observées. Il y a un art de se diriger dans les basses régions, par le souvenir de ce qu’on a vu lorsqu’on était plus haut. Quand on ne peut plus voir, on peut dumoins encore savoir. » René DAUMAL
  • Personne ne veut être ici, et personne ne veut partir » Cormac McCARTY
  • « Il y a tant de gens qui ne sont pas heureux et qui, pourtant, ne prendront pas l’initiative de changer leur situation parce qu’ils sont conditionnés à vivre dans la sécurité, le conformisme et le conservatisme, toutes ces choses qui semblent apporter la paix de l’esprit, mais rien n’est plus nuisible à l’esprit aventureux d’un homme qu’un avenir assuré. Le noyau central  de l’esprit vivant d’un homme, c’est sa passion pour l’aventure. La joie de vivre vient de nos expériences nouvelles et donc il n’y a pas de plus grande joie qu’un horizon éternellement changeant, qu’un soleil chaque jour nouveau et différent. » Jon KRAKAUER

Il n’est pas anodin que cette dernière citation soit de Jon KRAKAUER, auteur du roman biographique Into The Wild (voir lien vers la critique déjà réalisée). « Dessins à la Verticale » est avant tout un roman illustré évoquant des voyages initiatiques. Jeremy COLLINS cherche une forme d’accomplissement dans les pentes qu’il gravit. A chaque brèche qu’il franchit, à chaque montagne qu’il plie à sa volonté, il fait peu à peu son deuil, et apprend à dénouer le lien avec son ami ( chose représentée par les cendres qu’il disperse). C’est une belle histoire que nous livre COLLINS, d’autant plus belle qu’elle est vraie. Le récit est touchant comme l’hommage est magnifique.

C’est un livre absolument merveilleux que je commente ici. Vous l’aurez compris, le coup de coeur est absolu. Les dessins sont de pures splendeurs, le texte est touchant, l’histoire attachante… Et cela m’a permis de découvrir un artiste exceptionnel, que je suis à présent avec assiduité sur facebook et instagram!

Voici quelques pages de l’ouvrage:

20160128_paroi305bdf25c054ea751002885203d7a36c2

Et mon dessin préféré de l’ouvrage:

« Go where you drawn » (« Va là où tu te sens attiré ») joue sur le double sens de « drawn » qui signifie « attiré » et « dessiné ».

ab3decdba719ea3102e369301667640d

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s