Stray Dog

Titre :  Stray Dog

Scénario : VanRah

Dessin et couleur : VanRah

Type : Fantastique – Suspense

Éditeur : Glénat

Pour commander : Ici 😀

Résumé :

Ishtar. Un monde oscillant entre lumière et ténèbres où se côtoient présent et passé, patrimoine et renouveau, pierres antiques et technologies nouvelles. Un monde partagé entre une surface idéalisée et une réalité plongée dans le chaos. C’est au sein de cet univers que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le goût de sourire, et Toru, un Karat, un lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obéissance qui permet de contrôler les Karat et fait de la jeune Aki la maitresse de Toru.

L’avis d’Anaïs

Parmi tous les auteurs japonais sur la table de nouveautés, il y a encore quelques auteurs français qui arrivent à percer. Cette fois-ci, c’est VanRah qui a réussi son pari français en publiant « Stray Dog » aux éditions Glénat. Pourquoi français ? Parce qu’on arrive en bon dernier pour ce très bon tome déjà publié depuis un moment aux Etats-Unis chez Inkblazers et promu grâce à la plateforme DeviantArt. Un contrat d’édition en poche, elle voit alors l’opportunité de se faire connaître en France en plus des Etats-Unis qui l’ont allégrement récompensée pour « Stray Dog » avec le prix du meilleur manga 2011, 2012 et 2013. VanRah n’a pas moins cinq mangas auto-publiés à son actif ce qui prouve la soif de publication et la passion du dessin qui habitent cette autrice.

L’histoire reprend ces légendes de loup-garous que tout le monde connaît, mais avec une profondeur steampunk fantastico-gothique sans pareille. On suit Toru, un Karat (un lycan au yeux rouges) maudit et une jeune fille orpheline nommée Aki qui a perdu goût à la vie. Évidemment, le monde partagé entre utopie et chaos va les faire se rencontrer et un contrat d’obéissance va lier le premier à la seconde. Tout l’intérêt du livre se trouve d’abord dans cette histoire qui semble au premier abord comme toutes les autres. Mais l’intelligent mélange d’éléments présents et passés, où la technologie côtoie les ruines et l’étrange magie est aux côtés du plus banal.

Pour les plus avides et fans de cette autrice, la couverture et le dessin du premier tome rappelleront sans doute un vieux projet nommé « The dark feary tales », premier projet monté en 2005 qui met en place une grande partie du décor et des personnages, notamment de Tarot qui s’avère être un des protagonistes importants de ce premier jet. Stray Dog n’en est pas moins qu’une formidable suite directe qui nous donne, une fois qu’on connaît ce petit secret, de lire ce qu’il y a eu avant ! On remarquera un lien léger avec Mira Shirow, auteur de DOGS : Bullets & Carnage dont le premier tome avait été publié en 2008, qui a influencé notamment dans la mise en scène des personnes et complété son arsenal d’encrage déjà bien maîtrisé.

VanRah maîtrise clairement son trait, ses histoires et sa promotion, lui permettant ainsi de pouvoir déjà se démarquer et de cumuler les récompenses comme le prix International des amateurs de comics et manga en 2009, 2010 et 2011 pour quatre de ses œuvres. Et c’est un vrai plaisir pour les yeux, tant son manga rassemble les styles shôjo, shônen et seinen dans une seule œuvre.

Raison de plus pour découvrir un talent français qui nous a été caché trop longtemps.

sd1-2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s