Challenge Faerie : Bilan à 1/3 du défi!

Les fidèles du Baz’Art l’auront compris: cette année j’ai décidé de suivre le challenge du Bazar de la Littérature sur le thème de la Faerie. J’entame le 4ème mois de ce challenge, et voici mon petit bilan! 9 chroniques de faites sur 10-15 de mon mode Kelpie, je crois bien que je vais passer à l’étape supérieure 🙂

J’ai pour l’instant chroniqué 6 livres…

  • Fées & Automates:
    •  » Fées et automates » est une anthologie, c’est-à-dire un recueil de nouvelles sur un même thème. Ici, ce sont deux choses à priori opposées qui sont rapprochées: les fées, créatures évanescentes faites de verdure et de vent, et les automates, alliages froids d’acier et de boulons »
  • Porcelaine
    •  » L’intrigue est simple, mais belle. Le triangle amoureux est certes classique, mais il fonctionne. Les personnages sont charismatiques, même si je les trouve un peu niais par moment. Disons que ce sont des clichés certes, mais qui se réfèrent à des personnages fondateurs. Ils jouent des rôles sur scène, et dans leur vie aussi. »
  • La Petite Encyclopédie du Merveilleux
    •  »  C’est avec plaisir que je me suis remémoré les craintes de Walter SCOTT sur les kobolds « espèce de gnomes qui fréquentaient des endroits sombres et solitaires (…) Tantôt ils étaient malveillants, surtout s’ils étaient méprisés et insultés, tantôt ils se montraient bienfaisants à l’égard des individus qu’ils prenaient sous leur protection«. »
  • Fées et tendres automates (Jam; Elle; Wolfgang Miyaké)
    •  » Dans un monde dévasté, l’homme est réduit à sa plus simple expression, ne cherchant qu’à subvenir à ses besoins les plus élémentaires. Les automates, eux, sont intemporels, et sont bien loin de ces considérations basses. Et c’est bien cela qui déclenche la haine des hommes. Dans un univers détruit, comment accepter qu’il puisse encore exister encore une forme de pureté? « 
  • Il était une Fée
    •  » On est emmené avec douceur dans un lieu empli de langueur, immergé dans l’esprit las de cette femme exilée. Le style de l’auteur est subtil, les descriptions imagées. « 
  • La Petite Faiseuse
    • « La fée multiplie les rencontres fantastiques, qui vont de la naine à l’ange… Chaque nouvelle personne rencontrée est l’occasion d’une nouvelle leçon, d’un nouveau pas sur le chemin de la découverte de soi. On suit la merveilleuse quête initiatique de notre petite fée Sara page après page, bercé par la délicatesse des esquisses et des dessins. C’est un livre empli d’une douce philosophie que j’ai ici entre les mains. »

… 2 films

  • Stardust
    •  » Le réalisateur a su retranscrire la luminosité si particulière que GAIMAN sait instiller dans ses ouvrages. Chaque pièce est éclairée savamment, chaque paysage a son atmosphère, entre soleil et ombres. Les images sont superbes, les paysages magnifiques, et l’ambiance féerique est parfaitement retranscrite. « 
  • Tale of Tales
    •  » Les fées apparaissent lorsqu’une des deux vielles femmes se voit transformée en jeune fille en fleur. Et je crois bien que c’est la seule partie de ce film que j’ai jugé intéressante.
      En effet, si la jeunesse retrouvée est à priori un beau cadeau, dans ce film ce n’est que l’apogée d’un drame. Loin de faire un don, la fée donne plutôt tous les ingrédients d’une tragédie. En effet, comment admettre pour des jumelles que l’une reste décrépie et que l’autre voit ses belles journées à nouveau refleurir? Forcément, cela n’engendre que haine et rancoeur. La fée de « Tale of Tales » s’inscrit ainsi dans une lignée de fées mauvaises telles les Teugghias italiennes dont BASILE et GARRONE se sont probablement inspirés. »

… et 1 série!

  • Lost Girl
    • « Fae est le terme choisi pour regrouper toutes sortes de créatures : succube, loup garou, goule, banshee, gobelin, leprechaun… Dans la série, on peut donc définir un Fae comme un être magique, bon ou mauvais, qui ressemble à un humain. Le mot Fae est donc une sorte d’équivalent du « Petit Peuple ». Les Fae sont séparés en 2 camps: l’Ombre et la Lumière.  Si les deux camps sont opposés, ils respectent néanmoins une sorte de trêve destinée à préserver le secret de leur existence aux yeux des humains. « 

Image: Pascal MOGGUEROU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s