10 000

18900175

Date de sortie: 7 mars 2008

Réalisé par: Roland EMMERICH

Avec: Steven STRAIT, Camilla BELLE, Cliff CURTIS, Omar SHARIF

Note (sur 5 ♥): /

Durée: 109 min

Bande annonceVisionnez ici!

 

 

Résumé:

Il y a 12 000 ans, la tribu des Yagahl vit de la chasse du mammouth (qu’ils appellent « mannak ») au cœur d’une chaîne de montagnes situées dans l’actuelle Russie. D’Leh (Steven Strait) a pour amie la belle Evolet (Camilla Belle), qui a jadis été adoptée par la tribu. Un jour, pendant que les hommes sont à la chasse, des guerriers orientaux surgissent et enlèvent les Yagahl restés au camp, dont Evolet. À la tête d’un petit groupe, le jeune D’Leh se lance à la rescousse des siens. Ils voyagent pour la première fois dans le Sud, à travers des contrées inexplorées peuplées d’animaux préhistoriques : deux troupeaux de mammouths laineux (dont un qui est domestiqué), un tigre à dents de sabre ainsi que de terrifiants oiseaux carnivores géants, les Phorusrhacos. Puis, à l’aide d’une armée constituée d’hommes rencontrés au cours de son voyage, D’leh découvre que les esclaves sont menés dans le désert, où un souverain érige d’immenses pyramides pour établir un puissant empire.

Source: Wikipédia

L’avis de Meltoryas (dactylographié par Elodie!):

Autant l’admettre tout de suite, on aurait du se douter que ce film serait atroce. Acheté 2 euros au supermarché, on aurait du se fier au prix pour soupeser la qualité du dvd. Mais Elodie a voulu tenter. Grave erreur.

Cette chronique est bourrée de spoilers et de remarques négatives, vous êtes prévenus!

Selon moi, le problème principal de ce film se situe dans l’écriture même. Avant qu’il ne soit tourné, c’était déjà un échec assuré. C’est simple, si je parle avec quelqu’un et que j’évoque les idées d’un film, et que je devais décrire de 10000, je dirais « c’est l’histoire d’un mec dans une tribu, qui rencontre une fille d’une autre tribu, ils tombent amoureux, ils chassent le mammouth. La fille se fait capturer par des méchants (très méchants les méchants, ils sont chauves, tatoués, parlent guttural, avec des turbans). Le héros pas content les poursuit dans la montagne, puis sans transition dans la forêt tropicale, puis dans le désert. Il se fait attaquer par un gros oiseau, puis par un tigre mais qui est gentil en fait. Il arrive en Egypte où des mammouths construisent des pyramides. Il sauve la fille qui meurt, mais en fait non. Puis il rentre. » Franchement, ca vous donne envie?

Au sujet des mammouths, justement, je vous conseille l’article de 20 Minutes, qui pour une fois traite intelligemment d’un sujet. Tous les anachronismes y sont relevés, et il y en a pléthore! ^^ Dans le désordre (et j’en oublie beaucoup!): les chevaux domestiqués, les bateaux à voile, les menottes, les sandales…

En dehors du scénario ridicule, on ne s’attache pas aux personnages, car ils ne sont pas du tout travaillés. On ne connaît rien d’eux, leurs caractères sont interchangeables: personnellement, je ne fais aucune différence entre le héros et les autres membres de la tribu, ils sont tous musclés, gentils, avec des dreads.

Je ne vois pas trop pourquoi on nous a raconté cette histoire. Généralement, quand on écrit une histoire, il y a un intérêt, le récit sort de l’ordinaire, nous apprend quelque chose, des valeurs ou des faits inconnus… Et là, hormis le fait que lorsqu’on est amoureux, il faut chasser le mammouth et parcourir le monde pour sauver sa chère et tendre,il n’y pas grand chose. Pas de morale ( ou alors la morale américaine de base:: homme fort sauve pauvre fille). Rien d’époustouflant.

Niveau effets spéciaux, c’est scandaleux qu’en 2008 on remarque la présence de fonds verts. Je reformule, on ne voit que ça.  Enfin, je dois l’avouer, les bestioles sont bien faites.

Mais, pour en revenir à la réalisation, le jeu d’acteur est pourri. Les personnages sont inexpressifs, les dialogues sont creux.

La musique est anecdotique. Entendue partout dans les films d’action, sans aucune originalité. Pour preuve, on ne s’en rappelle pas le lendemain.

En conclusion, un film décevant, qui n’a même le statut de nanar. Du même réalisateur, j’ai préféré « Independance Day ». Le cinéma de Roland EMMERICH est souvent basé sur deux éléments: des scénarios peu travaillés, mais assumés comme tels, et des effets spéciaux impressionnants. Ce qui fait la force de films comme « Independance Day », c’est justement cette impression que Roland EMMERICH ne se prend pas au sérieux et que son but est avant tout de s’amuser avec des caméras et des effets spéciaux. Or dans « 10 000 », je n’ai pas eu cette impression de second degré. J’ai eu le sentiment que EMMERICH voulait faire quelque chose d’original, un film d’action sur la Préhistoire est novateur, mais c’est raté. On ne sait pas s’il fait un documentaire hésitant ou un film d’action ridicule…

De son côté, Elodie a préféré « Le Jour d’Après », toujours du même réalisateur. Le côté kitsch est clairement assumé, et les effets spéciaux étaient bien mieux gérés!

10000bc01

511804-18375-clp-950.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s