Premières Lignes #6: Harry Potter et l’Enfant Maudit

Basé une idée de Ma Lecturothèque, il s’agit de citer les premières lignes d’un livre pris dans sa bibliothèque. Cela vous permet de découvrir l’univers d’un auteur et qui sait de vous donner envie de lire l’ouvrage, et de mon côté, de me replonger dans des vieux livres et de les relire, qui sait? Le concept m’a fait songé au Test de la Page 99, précédemment évoqué dans un article du Baz’Art, et j’y ai immédiatement adhéré!

Pour ce sixième rendez-vous, qui je l’espère sera publié tous les mercredis, voici quelques lignes d’un livre de ma bibliothèque: Harry Potter et l’Enfant Maudit. Ce livre, en digne fan inconditionnelle de HP, je l’avais précommandé et reçu le jour de sa sortie… et lu dans la foulée! M’étant relancée dans une relecture de cet ouvrage, et ayant l’intention de le chroniquer prochainement, j’ai eu envie de vous en livrer les premières lignes.

«  La gare est bondée et plongée dans une grande agitation. L’endroit déborde d’une foule de gens qui essayent d’aller tous quelque part. Au milieu de ce tohu-bohu, bouillonnant et tourbillonnant, deux grandes cages bringuebalent sur des chariots chargés de bagages, poussés par deux jeunes garçons: JAMES POTTER et ALBUS POTTER. Ils sont suivis de GINNY, leur mère. Un homme de trente-sept ans, HARRY, porte sa fille, LILY, sur ses épaules. 

ALBUS

-Papa! Il n’arrête pas de me répéter tout le temps la même chose.

HARRY

-James, arrête un peu.

JAMES

-J’ai simplement dit qu’il allait peut-être se trouver à Serpentard. Et c’est bien possible, alors…(sous le regard noir de son père) bon d’accord.

ALBUS (il lève les yeux vers sa mère)

-Vous m’écrirez, hein?

GINNY

-Tous les jours, si tu veux. « 

Alors oui, c’est une pièce de théâtre, et on ne peut donc pas bénéficier autant de la plume virevoltante de ROWLING. Mais je ne saurais décrire correctement le plaisir que j’ai eu à lire ces noms familiers et à penser que pendant 340 pages, j’allais retrouver ces personnages iconiques et lire une nouvelle de leurs aventures. Merci ROWLING d’avoir changé d’avis et d’avoir ajouté une nouvelle conclusion à un univers qui aura marqué de manière indélébile mon adolescence.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Premières Lignes #6: Harry Potter et l’Enfant Maudit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s