Premières Lignes #10: Les Outrepasseurs

Basé sur une idée de Ma Lecturothèque, il s’agit de citer les premières lignes d’un livre pris dans sa bibliothèque. Cela vous permet de découvrir l’univers d’un auteur et qui sait de vous donner envie de lire l’ouvrage, et de mon côté, de me replonger dans des vieux livres et de les relire, qui sait? Le concept m’a fait songé au Test de la Page 99, précédemment évoqué dans un article du Baz’Art, et j’y ai immédiatement adhéré!

Pour ce dixième rendez-vous de cette chronique publiée tous les mercredis, voici quelques lignes d’un livre de ma bibliothèque: « Les Outrepasseurs » de Cindy Van WILDER.

«  Lion House, Richmond upon Thames

Novembre 2013

La magie lui brûlait le coeur. Il la pratiquait depuis des années. Pourtant, chaque fois qu’il se retrouvait devant cette porte d’acier, derrière laquelle dormait un des trésors des Outrepasseurs, un tremblement agitait ses mains et un lien semblait comprimer tout son être. Un parfum de soufre inondait ses sens et sa vision se teintait de rouge. Un gémissement le tira de sa transe. 

-Posez-la à terre, ordonna-t-il aux gardes qui entouraient la prisonnière. Partez, à présent. 

Ses hommes de main s’exécutèrent en silence. Noble demeura seul avec la jeune femme. Elle remuait faiblement la tête, signe que son inconscience provoquée par les drogues prenait fin. Noble se détourna d’elle: il s’en occuperait bien assez tôt. Il reporta son attention sur la plaque d’acier qui lui barrait le chemin. L’odeur de soufre devint plus prononcée. Elle le prenait à la gorge, l’étouffait presque. Noble visualisa la salle où il voulait entrer, sa profondeur de caverne, la piscine creusée en son centre, ses eaux d’un calme trompeur… Un déclic retentit à son oreille, douce musique. Il respira plus librement. Le lien noué autour de lui se relâcha et disparut.« 

On a la joie de rencontrer l’auteure à deux reprises,  notamment aux  Imaginales d’Epinal 2016. Elle est absolument adorable, très ouverte à ses lecteurs, et c’est un plaisir de discuter avec elle de ses ouvrages comme de ceux des autres!

Pour en revenir à notre sujet premier, les « Premières Lignes » du premier tome des Outrepasseurs, il s’agit d’un début réussi. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’on s’interroge sur ce personnage mystérieux, Noble. Le nom est altier, certes. On s’apitoie quelque peu sur la douleur qui semble être le compagnon le plus familier de ce Noble, mais comment ressentir une vraie compassion sur une personne kidnappant des jeunes femmes et s’entourant d’hommes de main?

C’est un début sombre, angoissant et plein de mystère que nous livre Cindy Van Wilder ici, un début comme je les aime. J’apprécie particulièrement la première phrase, qui n’est pas anodine… « La magie lui brûlait le coeur. » Si les premières lignes donnent le ton d’un ouvrage, que dire des premiers mots? Ce sont eux qui donnent l’impulsion première du livre. Et ceux-là sont bien beaux. N’ayant pas encore fini l’ouvrage, j’espère que la suite sera aussi réussie que ces premiers mots qui m’ont donné l’eau à la bouche!

Publicités

3 réflexions au sujet de « Premières Lignes #10: Les Outrepasseurs »

  1. Merci encore pour ce partage des premières lignes 😉 je le rajoute à ma PAL [j’en ai entendu beaucoup de biens aussi sur les réseaux sociaux]. Beaucoup de séries de livres à découvrir 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s