Premières Lignes #12: L’Obsession Vinci

Basé sur une idée de Ma Lecturothèque, il s’agit de citer les premières lignes d’un livre pris dans sa bibliothèque. Cela vous permet de découvrir l’univers d’un auteur et qui sait de vous donner envie de lire l’ouvrage, et de mon côté, de me replonger dans des vieux livres et de les relire, qui sait? Le concept m’a fait songé au Test de la Page 99, précédemment évoqué dans un article du Baz’Art, et j’y ai immédiatement adhéré!

Pour ce douzième rendez-vous de cette chronique publiée tous les mercredis, voici quelques lignes d’un livre de ma bibliothèque: « L’Obsession Vinci » de Sophie CHAUVEAU.

 » – Je n’ai pas peur du noir. Pas du tout. J’aime le noir. Tout naît du noir. J’ai besoin du noir pour faire la lumière.

La voix qui s’élève de ce trou exigu appartient à un très jeune garçon aux allures d’éphèbe, à peine sorti de l’enfance. Etrange de le voir en pareils lieux. Tant de blondeur, d’éclat et de beauté en prison. Il est d’une longueur et d’une finesse qu’exagère sa minceur fuselée. Elancé, les épaules larges, les hanches étroites, habitué à se mouvoir dans la nature, en force et en souplesse. Recroquevillé dans un angle étriqué et humide de ce réduit obscur, les bras enserrant les genoux, il fanfaronne pour rassurer Zoroastre ou conjurer le sort:

– Pourquoi veux-tu que j’aie peur? Patiente une demie-minute les yeux fermés, rouvre-les, et là, tu vois, le noir n’est plus si opaque. Regarde par terre, des rais de lumière filtrent par la porte. Pas beaucoup. Mais quelle heure peut-il être? Le soleil n’est-il pas déjà couché? Allez, Astro, calme-toi.« 

J’aime beaucoup les romans historiques. Je suis passionnée d’Histoire avec un grand H, et j’adore découvrir de manière imagée des pans de la vie de personnages connus.

L’année dernière, Meltoryas et moi sommes partis un mois en Italie, sur les pas de grands artistes florentins et vénitiens (voir article Du Baz’Art en Italie ). Pour préparer le voyage, plein de lecture! Après avoir dévoré les ouvrages de Juliette BENZONI (relu Les Chevaliers même si cette trilogie était hors sujet, dévoré « Fiora » et « Reines Tragiques), je suis allée chez ma libraire pour quémander des conseils. Elle a évoqué alors Sophie CHAUVEAU, mais le livre était en rupture de stock.

Arrivée à Florence, balade dans les librairies franco-italiennes, et je tombe sur le trésor qu’est « Le Rêve Botticelli ». Un gros gros coup de coeur, lu à l’ombre du Duomo de Florence!

aa6f22ad868a91c8763954b38fb0ac25.jpg

La suite, je viens de l’acquérir, c’est « L’Obsession Vinci ». Autant vous dire que ce livre ne restera pas longtemps dans ma PAL, vu comme j’ai adoré le tome précédent! Les livres peuvent se lire séparément, ainsi je n’ai pas encore lu celui qui est officiellement le 1er tome, « La Passion Lippi », car le personnage m’intéresse moins.

Sophie CHAUVEAU est une auteure fabuleuse, qui sous sa plume parvient à ressusciter des figures emblématiques. Elle les humanise, brode autour de leurs défauts comme autour de leurs qualités, nous raconte avec force de détails les petits secrets de leurs plus grandes oeuvres… On vit avec Vinci, on soupire avec Botticelli (difficile avant la lecture de l’ouvrage d’imaginer qu’un artiste si dépressif ait peint si beaux tableaux!).

Les premières lignes présentées sont simples et efficaces. Il y a une vraie ambiance dans cet extrait, on pourrait presque s’imaginer le tableau qui illustrerait ces mots…

Bref, vous l’aurez compris, je suis plus qu’enthousiasmée par les premières lignes de « L’Obsession Vinci », et ai hâte de lire cet ouvrage qui, je n’en doute pas, me plaira autant que son prédécesseur!

Publicités

4 réflexions au sujet de « Premières Lignes #12: L’Obsession Vinci »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s