Marvel: Agents of Shield

marvels-agents-of-shield-poster-1472990942.jpgDate de diffusion : depuis septembre 2013

Nombre de saisons: 4ème saison en cours de diffusion sur ABC

Origine : Série américaine, crée par Josh WHEDON, Jed WHEDON et Maurissa TANCHAROEN

Avec, dans le rôle de : Clark GREGG (Phil Coulson), Chloe BENNET (Skye / Daisy), Ming NA (May), Brett DALTON (Ward), Luke MITCHELL (Lincoln)…

Note: 4/5 ♥

Résumé:

Après de longs mois de repos à la suite de sa blessure infligée par le dieu Loki pendant l’invasion de New York, l’agent Phil Coulson réintègre le SHIELD, une organisation internationale qui enquête sur les phénomènes paranormaux et défend la terre des menaces terroristes ou d’invasions extra-terrestre.
À son retour, l’agent se voit confier une nouvelle équipe d’enquêteurs. Elle est composée de Melinda May, une aviatrice experte en arts martiaux ; Grant Ward, un espion redoutable ; Leo Fitz, un génie de l’informatique et des nouvelles technologies et Jemma Simmons, une biologiste. À cette équipe du SHIELD s’ajoute Skye, une pirate informatique membre d’un groupe de hackers prônant la liberté d’information. Arrêtée par l’équipe de Coulson, elle les rejoint en tant que consultante. Ensemble, ils ont pour mission d’enquêter sur des mystérieux artefacts et de stopper des organisations séditieuses.

(source: wikipédia)

L’Avis d’Elodie:

Après une véritable invasion Avengers, Marvel Studios et ABC décidèrent de continuer à user de la poule aux oeufs d’or (quelle expression vieillotte, mais je n’en trouve pas d’autre!) en créant une série télé. Les acteurs d’Avengers étant trop chers, et choisir de nouveaux visages trop risqué, ils choisirent donc d’axer leur histoire sur un arc narratif évoquant Phil Coulson, le directeur du Shield. Après un repos bien mérité après sa blessure infligée par Loki (événements relatés dans le film « Avengers »), Coulson réintègre le Shield, une organisation chargée de résoudre des problèmes de type paranormaux.

Des supers-héros introuvables dans une série portant sur le paranormal et sur Marvel?

L’idée est simple, et le format se rapproche ainsi de séries chères à mon coeur et dont le succès ne se dément pas, comme NCIS ou CSI:NY. A chaque épisode est traité une enquête, et par ailleurs une nouvelle intrigue est développée en filigrane durant chaque saison. Et c’est là que le bât blesse (oui, cet article sera celui des expressions oubliées). Si à chaque fois j’ai trouvé l’intrigue de saison bien menée et haletante, autant les épisodes sont très inégaux.

Durant la première saison, la déception s’est principalement située dans le fait que les héros manquent au casting. Pas d’apparition de guest au programme, et c’est bien dommage. Et les (supers?)-vilains paraissent bien fades… La tension monte doucement (trop peut-être) et ce n’est que dans le dernier quart de la saison que les intrigues deviennent vraiment complexes et intéressantes… avant un final des plus surprenants! Il n’empêche que le bilan de la première saison reste négatif, et que j’ai eu du mal à me motiver à poursuivre l’histoire. Je craignais de supporter à nouveau des épisodes sans grand intérêt, avec beaucoup de latences…

Mais la saison 2 oublie les défauts de la première. La trahison d’un membre important de l’équipe ajoute le piment qui manquait, et l’arc narratif sur les Inhumains (qui devraient avoir leur film en 2019) est bien travaillé.

Néanmoins c’est lors de la saison 3 que Josh Whedon, papa de Buffy, montre (enfin!) l’ampleur de son talent… S’il est dommage d’avoir attendu 3 saisons pour avoir des héros / méchants dignes de ce nom, la qualité des personnages fait oublier leur absence quasi systématique durant les deux premières saisons. Le grand méchant Alveus est tout bonnement hallucinant (bravo à l’acteur qui nous montre une belle performance théâtrale), ainsi que le personnage de Lash, dont l’intrigue est savoureuse. Niveau gentils supposés, les Inhumains, dans leur ambiguïté même, sont fascinants, et amènent un peu de sang neuf à une équipe efficace certes, mais qui tournait un peu en rond…

Des personnages archétypaux certes, mais réussis

… Remarque qui me permet d’évoquer les personnages phares de la série. En effet, l’équipe première, avant les ajouts de sang neuf, se composait de personnes: Coulson of course, May, Skye/Daisy, Ward, Jemma et Léo. Arrivèrent ensuite Mack, Hunter et Bobby, puis des Inhumains comme Lincoln ou Elena.

Chaque personnage a un rôle bien précis, mais ce n’est pas lassant, car ils sont tous subtils malgré leur apparente simplicité. Ainsi, May a certes le rôle de la femme badass, mais elle n’est pas exempte de fragilités, développées dans la saison 3 lors de sa relation avec Andrew.

L’évolution de Skye-Daisy-Quake est bien menée, et c’est appréciable de voir un personnage changer sous nos yeux. Le personnage est fascinant, et les intrigues qui lui sont liées sont originales et bien menées. Vous l’aurez compris, je suis fan de la demoiselle.

Ces remarques me permettent de souligner à quel point les personnages féminins sont mis en avant dans la série. Même la nerd Jemma apprend à se défendre, et aucune des agents ne se permettraient de jouer les demoiselles en détresse… C’est d’ailleurs plutôt elles qui sauvent ces messieurs! Et c’est donc une image forte et positive de la femme qui est véhiculée dans la série, chose digne d’être soulignée.

Niveau masculin, gros coup de coeur pour l’agent Ward, je n’en dirais pas plus… mais rien que pour ce personnage, la série mérite d’être vue.

Bref, vous l’aurez compris, un casting réussi qui sauve clairement la série, malgré les errements dans le scénario de la saison 1, relatés plus haut.

Une série destinée aux fans de l’univers Marvel et de la culture pop

En me disant que cette série ne pouvait être appréciée que par les amoureux de Marvel, j’ai réalisé que je confonds nerd et geek, hérésie suprême. Après recherche, en résumé l’être geek est un sir amateur de sf, jeux vidéos, comics et/ou nouvelles technologies. Le nerd est quant à lui un fou de sciences ou mathématiques, et l’imagerie populaire le veut plus renfermé que le geek. En d’autres termes, pour en revenir à notre sujet, « Marvel: Agents of Shield » est clairement une série pour geeks! Mais même si vous ne vous identifiez pas à ce mot, la narration de la série est assez ouverte, et les intrigues compréhensibles pour tous. Par contre, le bémol se situera au niveau des clins d’oeil que vous ne détecterez pas si vous ne connaissez pas les références…et qui font tout le sel de la série!

Ainsi, je ne résiste pas à vous faire mon petit top 3 des meilleurs hommages à la culture pop dans la série:

  1. Coulson qui se prend pour Leïa dans Star Wars lorsqu’il use d’un hologramme pour leurrer l’ennemi (saison 3, épisode 21)                                                                                              
  2.  Les références à Harry Potter (1 par saison environ!)                                                         0a8b903acd57281e632137395d8df985.jpg (564×612)
  3. Terminator comme référence ultime… ou pas!

En conclusion…

J’apprécie beaucoup cette série (assez pour m’être enfilée la saison 3 en quelques jours, en ces temps de vacances scolaires), et ne peux que la conseiller aux amateurs de comics! Si vous arrivez à surmonter une première saison catastrophique, vous ne pourrez qu’aimer le jeu des acteurs et l’intelligence des intrigues développées ensuite!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Marvel: Agents of Shield »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s