Premières Lignes #18: La couleur tombée du ciel

Basé sur une idée de Ma Lecturothèque, il s’agit de citer les premières lignes d’un livre pris dans sa bibliothèque. Cela vous permet de découvrir l’univers d’un auteur et qui sait de vous donner envie de lire l’ouvrage, et de mon côté, de me replonger dans des vieux livres et de les relire, qui sait? Le concept m’a fait songé au Test de la Page 99, précédemment évoqué dans un article du Baz’Art, et j’y ai immédiatement adhéré!

Pour ce dix-huitième rendez-vous de cette chronique publiée normalement tous les mercredis (mais exceptionnellement aujourd’hui cette semaine, en ces temps de vacances…) voici quelques lignes d’un livre de la bibliothèque de Meltoryas: « La couleur tombée du ciel » de HP LOVECRAFT.

«  A l’ouest d’Arkham la montagne devient sauvage avec des vallées dont nulle hache n’a jamais troublé les bois profonds.  Il y a des ravins sombres et abrupts où les arbres poussent avec des formes fantastiques, et où coulent de maigres ruisseaux qui n’ont jamais reçu un rayon de soleil. Sur les pentes plus douces on trouve d’anciennes fermes et des cottages couverts de mousse, tassés contre la roche, comme s’ils couvaient à jamais les secrets de la Nouvelle-Angleterre sur le rebord des abîmes; mais ils sont tous abandonnés maintenant, leurs larges cheminées s’effondrent, et les bardeaux des murs gonflent dangereusement sous les toits brisés.« 

J’ai connu LOVECRAFT avec le fabuleux « Je suis d’ailleurs », nouvelle qui irrémédiablement marquée. J’ai voulu continuer avec « La couleur tombée du ciel »… et n’ai pas poursuivi mon expérience lovecraftienne ensuite! Cette dernière nouvelle est vraiment incroyable… Certes, ces premières lignes ne payent pas de mine, mais je vous assure que plus vous lisez ce récit, plus la gêne monte, plus l’angoisse augmente. LOVECRAFT arrive à créer une ambiance anxiogène et l’on ne peut pas poser l’ouvrage avant d’en avoir terminé…et d’être complètement traumatisé! Trop d’émotions fortes pour moi, je n’ai donc pas réitéré l’expérience, mais reste impressionnée par le talent de cet auteur! Et ces premières lignes montrent bien la science de la formulation et la magie des mots que sait créer LOVECRAFT, notamment dans ses descriptions, non?

Image d’illustration: Lee Moyer

Publicités

4 réflexions au sujet de « Premières Lignes #18: La couleur tombée du ciel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s