Road Trip en Italie du Nord #2: Gênes

Le Baz’Art des Mots poursuit le récit de son road trip en Italie datant de l’année dernière! 🙂 Après Milan, relaté dans un article précédent, l’étape suivante a été Gênes.

Et avec Venise (notre quatrième étape), ca a été un coup de coeur!

Du côté des balades…

Arrivés à Gênes depuis Milan, c’est une jolie ville balnéaire que nous découvrons. Après une calzone reconstituante faite par une mama adorable mais fâchée que nous mangions à 15h ( » Miei bambini, mangiare non è una buona idea…15h! »), nous sommes allés monter la tente au camping Villa Doria sur les hauteurs de Gênes. Que dire… Certes, c’était un camping, mais en fait, on a été tellement chouchoutés qu’on avait l’impression de passer des vacances en famille! Le camping est niché au bout d’un superbe parc, permettant d’avoir une jolie vue sur la ville, et de se faire les jambes par la même occasion. Les propriétaires parlent un français impeccable, sont toujours présents pour donner un coup de main ou évoquer leur ville, servent des petits déjeuners à se damner (le cappuccino avait un coeur dessiné dans la crème!), nettoient leur camping toutes les deux heures (autant dire que je n’ai jamais vu autant de propreté, même à l’hôtel)… Bref, Mathieu et moi sommes tombés amoureux du lieu et des gérants. C’est de loin le meilleur camping qu’on ait jamais fait, et nous avons été triste de le quitter à la fin de notre séjour!

eded6a4e6b2301987b3c2cbe8386538cAprès un montage de tente express, nous sommes redescendus en ville et n’avons pas résisté à l’envie de mettre les pieds dans l’eau et prendre un petit moment lecture. Bon, j’avoue, le choix d’un livre sur Barcelone alors qu’on est en Italie, c’était pas génial, mais je me suis corrigée ensuite lors de la suite du voyage.

Admirez plutôt la mer derrière! ^^ 

La plage de Pegli est plutôt sympathique, bien que blindée de monde. Mais nous n’étions là que pour 3 jours, donc hors de question de nous éloigner de la ville et de perdre de précieuses heures de visite pour un peu de sable et d’eau salée!

Le lendemain, nous nous sommes lancés à l’assaut de la ville de Gênes. Autant dire qu’avec mon italien hésitant, trouver le bon train pour rejoindre le centre-ville a été un parcours du combattant. En résumé, il fallait acheter un ticket au bureau de tabac d’à côté, et le faire valider dans le train par un contrôleur. Enfin je crois? ^^

Enfin, nous sommes arrivés via Balbi avant de descendre vers la célèbre via Garibaldi, classée patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses palais renaissants.

DSC00824DSC00827DSC00832

Ensuite, nous sommes allés à la FABULEUSE, MERVEILLEUSE (non, aucun superlatif écrit en lettres majuscules ne sera de trop) exposition MUCHA au Pallazo Ducale.

On y a passé 3h, on a admiré les trésors que mon artiste préféré était capable de faire… C’est la première fois que j’avais la joie de voir une rétrospective sur l’oeuvre de ce génie, alors je n’ai pas boudé mon plaisir!

L’après midi, nous sommes descendus vers Porto Antico, et avons admiré avant de la visiter  la Biosfera, oeuvre de Renzo PIANO. Elle abrite une petite forêt tropicale, où nichent des oiseaux tropicaux (et où des piranhas hantent les bassins, true fact, ne laissez pas traîner vos mains dans l’eau!).

Le lendemain, nous avons essayé de nous balader à Nervi, station balnéaire connue proche de Gênes, mais la pluie nous a chassé… Nous sommes donc retourné manger une foccaccia à Porto Antico, notre repère, avons admiré à nouveau la merveilleuse cathédrâle San Lorenzo (qui en définitive sera la plus belle église que nous visiterons lors de ces vacances en Italie). Après un café près du Palazzo Ducale (il y a une ribambelle de terrasses là bas, et les prix du coup sont très accessibles, concurrence oblige), nous avons pris le funiculaire Largo Zecca pour monter sur les hauteurs de la ville.

Après avoir profité de la vue, retour au camping, risotto maison et bière au café du camping, où je le répète, l’accueil est absolument parfait.

Le lendemain, nous sommes repartis, avec plein de de regrets… En effet, 3 jours suffisent pour visiter la ville certes, mais l’ambiance était si parfaite, les touristes si discrets, le lieu si beau qu’on serait resté bien plus longtemps si on avait pu! Vous l’aurez compris, on a largement préféré Gênes à Milan, et on ne peut que vous conseiller cette ville, trop souvent oubliée lors des virées en Italie!

La suite avec la ville de Florence paraîtra bientôt sur le Baz’Art des Mots!

Du côté des livres…

  • MUCHA, Affiches (éditions Grund)
  • Renate ULMER, Mucha
  • Jean Michel NERI, Minoru
  • Anne POUGET, Par-delà l’horizon

Et des films!

  • Un été italien (avec Colin FIRTH)
  • La Mer à boire
  • Les volets clôts

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s