Les Ailes d’Emeraude T3: L’île des secrets

Résultat de recherche d'images pour "les ailes d'émeraude"

Titre : Les ailes d’émeraude
Auteur : Alexiane DE LYS
Éditeur : Nouvelles Plumes (France Loisirs)
Date de sortie : février 2017
Prix : 14,99 euros
Nombre de pages : 496 pages

Pour commander : France Loisirs

Note (sur 5 ♥): ♥

Challenge Faerie, 2ème année : 3 / 20  chroniques

 

Résumé:

Tout juste échappés des Narques, Cassiopée, Gabriel et leurs amis affrontent une nouvelle épreuve : leurs ennemis ont complètement détruit le village de Tornwalker, et froidement massacré de nombreux Myrmes. La guerre est loin d’être finie entre les deux peuples, même si le petit groupe avance un argument de taille : leur prisonnier, Manassé. Entre sa fille et son peuple, les Narques, ce dernier semble avoir choisi son camp… Cassiopée lui pardonnera-t-elle un jour ? Et combien d’épreuves aura-t-elle encore à affronter avant de pouvoir vivre en paix son amour avec Gabriel ?

L’Avis d’Elodie:

Je dois admettre avoir pris pas mal de retard dans ce challenge… Il ne me reste que 7 mois pour lire / chroniquer 13 livres, films et autres, mais je ne me mets pas la pression! (pas encore, mais je n’aime pas ne pas remplir mes objectifs! ^^)

Le 3ème tome de cette trilogie portant sur les fées étant sorti, je me suis dit que c’était l’ouvrage parfait pour me remettre sur les rails de ce joli challenge Faerie. Certes, les deux premiers tomes m’avaient laissé plus que dubitative, mais c’étaient des livres légers, rapides à lire… et moins à commenter, tant ils m’avaient agacée hélas!

Néanmoins j’avais envie de savoir la fin des aventures de… zut… Et oui, j’en viens directement à un gros point négatif: si sur le moment, je m’enfilais avec un certain plaisir les opus de cette saga, un an après impossible de me rappeler de l’intrigue ou précisément des personnages! Et je me suis donc lancée dans la relecture des 2 tomes précédents: Les Ailes d’Emeraude et Les Ailes d’Emeraude: T2 L’Exil.

Un fois remise dans le bain, j’ai lu en 2 jours l’ouvrage, et ce sera mon dernier essai de lecture des livres de cette auteure. Je me plaignais déjà dans les précédentes chroniques de la lassitude qui me prenait à la lecture de certains passages, trop niais et clichés à mon goût… Et bien là on a atteint le summum. Je vous préviens, cette chronique va être très méchante, à la hauteur de mon énervement.

Le machisme ordinaire est bien là dans l’ouvrage, et d’autant plus gênant que c’est une vision écrite par une auteure, par la bouche d’une héroïne, extrait:

 » Ca ne te dérange pas de sortir avec un gars de 3 ans ton cadet? 

Elle haussa une épaule (geste très naturel n’est-ce pas? Essayez)

-Pourquoi ça me dérangerait? Tant que le gars en question est plus grand et plus fort que moi, ça ne pose pas de problème. (…) Et il est plus grand que moi en taille (c’est important).« 

Passons sur l’usage inutile de parenthèses dans un dialogue, et évoquons tout de suite le contenu franchement ridicule et sexiste… Joli image de la femme mise en avant! Et hélas, cela se reproduit durant tout l’ouvrage au point que cela devienne juste carrément énervant! Les filles sont fortes du moment que les garçons athlétiques et musclés sont là pour les ramasser en cas de besoin, belle mentalité.

Les scènes sexy de l’ouvrage m’ont laissé un arrière goût dans la bouche, n’oublions pas que l’héroïne mineure sort avec un type bien plus âgé et a une sorte d’obsession pour le caleçon dudit type en question. HELP.

Niveau intrigue, l’auteure a juste réussi à me perdre. Le gros rebondissement qui n’en est pas un ne m’a pas surprise, peut-être parce que chaque ouvrage a son mort-mais-en-fait-peut-être-pas. Et le dernier chapitre, qui sous-entend la possibilité d’un quatrième tome, n’apporte rien à un ouvrage déjà bien moyen… Sauf un rejet franc et massif de ma part. Hors de question que j’achète une potentielle suite!

Niveau style, si je défendais Alexiane DE LYS dans mes précédentes chroniques en argumentant sur sa jeunesse, là je considère que j’ai assez attendu. Certes, c’est une auteure qui construit son univers, et un univers que je trouve, sincèrement, intéressant. Mais au lieu de faire paraître un tome par an, elle aurait dû prendre plus de temps pour écrire ses ouvrages. Et éviter ainsi des erreurs. En effet, des redondances, répétitions et erreurs de syntaxe sont régulièrement présentes dans le texte et gâchent la lecture, exemple:

« Nicolaï me fait signe de le suivre. Il nous entraîne dans les méandres du souterrain et finit par déboucher dans un cul-de-sac. Il nous fait signe de le suivre et remonte le long d’une échelle en bois.« 

Répétition de « suivre« . L’auteure aurait pu noter « nous encourage à poursuivre« , « nous incite à venir« , mais non, limitons le vocabulaire, le public visé est adolescent et ne connaît pas les synonymes. Une relecture un peu plus poussée de l’ouvrage aurait été bienvenue avant l’édition. Et cet exemple n’en est qu’un parmi d’autres.

Je suis consciente d’être particulièrement mauvaise dans cette chronique, mais je suis tout simplement énormément déçue… Je trouvais que le tome 2 était prometteur par rapport à un tome 1 hésitant, et après relecture, j’étais motivée à retrouver l’héroïne et à découvrir ce qui lui arrivait. J’avais énormément d’attentes envers ce tome 3, espérances qui ont toutes été déçues.

Et que dire de l’aspect féerique, une des raisons pour laquelle je lis cet ouvrage? Une fois encore, DE LYS met de côté un pan de son histoire qui aurait pu être génial à développer. Je suis restée sur ma faim. L’histoire se déroulant en Russie, je m’attendais à des clins d’oeil aux contes de fées russes, comme la fée des bois, les Sluagh mortes-vivantes ou la Roussalka, qui trouve ses racines dans les récits ancestraux moscovites. Mais rien de tout cela, les fées de DE LYS n’en ont que le nom et les ailes.

Bref, vous l’aurez compris, je suis extrêmement dubitative envers cet ouvrage, qui n’a pas rempli mes attentes en matière d’intrigue comme de faerie…

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Les Ailes d’Emeraude T3: L’île des secrets

    • Je sais que cet ouvrage a été apprécié par d’autres bloggeurs (c’est bien pour cela que j’ai insisté aussi longtemps en lisant les suites!). Il en faut pour tous les goûts… Mais il est certain que ces livres ne correspondent définitivement pas aux miens! ^^

  1. Ça me rappelle la plaie qui gangrène bien dans les fanfictions (quand j’étais bien dedans), ce manque de relecture et de recherche constant qui fait que les synonymes ont disparu de la planète et les bizarreries comme ce haussement d’une épaule. Même moi je l’ai effectivement essayé avant de hausser un sourcil et de me dire que, sérieusement, elle aurait pas pu le faire et se dire « hmm c’est chelou ». Tu as bien du courage de t’en être farci 3, je crois que j’aurais arrêté déjà au tome 1 lol !
    Quant aux scènes sexy et aux obsessions euh… vraiment étranges, ça c’est pareil, on dirait un effet 50 shades of nawak.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s