Adaptations de romans·Fantastique/Fantasy·Films

Death Note: le film

Date de sortie: 25 août 2017

Réalisé par: Adam WINGARD

Avec: Nat WOLFF, Margaret QUALLEY, Lakeith STANFIELD, William DAFOE

Note (sur 5 ♥)♥♥

Durée: 101 min

Bande annoncelien youtube

 

Résumé

Inspiré du célèbre manga japonais écrit par Tsugumi Ohba et illustré par Takeshi Obata, Death Note suit un lycéen qui trouve un carnet doté d’un pouvoir surnaturel : quiconque le possède condamne à mort ceux dont il y inscrit le nom en pensant à leur visage. Enivré par un sentiment de toute-puissance quasi divine, le jeune homme commence à tuer ceux qu’il estime indignes de vivre.

(source: Allociné)

L’Avis de Meltoryas

** SPOILERS INSIDE **

Alors que le réalisateur pense sérieusement à tourner une suite, chose qui ne m’enthousiasme absolument pas, je tenais à vous livrer mon avis sur le film sorti sur la plateforme Netflix.

L’oeuvre a suscité beaucoup de réactions, en grande majorité négatives, et le manga ayant marqué mon adolescence, je ne pouvais que m’intéresser à ce film très attendu.

A mon avis, ce film ne mérite pas la haine qu’il suscite sur les réseaux sociaux, même si certains commentaires m’ont bien fait sourire! (voir lien Hitek.fr)

Là où le bât blesse pour les fans de Death Note, c’est dans le fait que le film ne soit pas assez fidèle au manga. Une réaction que je juge stupide, car il s’agit d’une adaptation, d’une réinterprétation de l’oeuvre originale. Cela ne se passe pas au Japon, mais dans une ville américaine, Light n’est donc pas japonais, c’est un ado américain avec un comportement typique d’une personne de son âge. Loin de me gêner, ces modifications permettent une nouvelle lecture de l’oeuvre originelle. Et cela n’est pas un problème, si l’ensemble est cohérent, ce qui est le cas. Arrêtons donc d’être puritain, ce qui fait vivre les mythes c’est bien l’adaptation. De plus, je tenais à ajouter que le fait que l’acteur qui joue L (Keith STANFIELD) soit de nationalité afro-américaine ajoute de la cohérence à l’histoire, le scénario se passant aux Etats-Unis! Les critiques n’ont donc pas de sens de ce côté là.

Je sais que les fans de mangas sont sensibles depuis l’apparition d’adaptation bien pourrie comme celle de Dragon Ball Evolution. Mais cela ne doit pas nous empêcher de critiquer un film pour ce qu’il est, et non pas pour ce qu’il devrait être selon nous. (Si vous voulez en savoir plus sur le Syndrome Dragon Ball Evolution, je vous encourage à regarder cette très bonne vidéo de Mickael J:

Un film qui respecte à la lettre une oeuvre est pour moi au mieux inutile, au pire très mauvais.

Par contre, il y a eu en effet des éléments qui m’ont dérangés lors du visionnage du film. J’ai trouvé le scénario incohérent par instant.

Par exemple, quand Light utilise le Death Note en inscrivant le nom du majordome de L, il écrit Watari. Or lors du début du film, il est stipulé que l’une des règles de Death Note est de noter le nom exact (avec le prénom) de la personne, afin qu’il n’y ait pas d’erreur. Ce genre d’exemple peut paraître anecdotique, mais elles sautent aux yeux et font tiquer le spectateur.

Autre élément gênant, la course poursuite. Étrange d’en trouver une en regardant un film décrit comme un thriller psychologique. D’autant qu’elle était franchement pas palpitante.

Les personnages semblent schizophrènes. Light est un ado, décrit comme impulsif et gamin, mais met au point d’un coup dans le film un scénario digne des plus grands stratèges. L est un homme qui pendant les trois quart du film reste calme et posé, et tout d’un coup, il devient à fleur de peau et s’énerve comme un forcené.

Et bon sang, cette fin ! Ayant déjà fait un léger spoil, je ne donnerai pas plus de précisions. Mais oui, elle est vraiment nulle.

Vous l’aurez compris, l’écriture des personnages est à revoir, ils sont mal développés et l’évolution de leurs personnalités sont travaillées de manière bâclée.

Néanmoins, ce film n’est pas exempt de points positifs: William DAFOE nous livre une prestation remarquable, je l’ai adoré dans le rôle de Ryuk. D’autant plus que le rendu du Shinigami était vraiment bien faite. En dehors de DAFOE, les acteurs nous fournissent une interprétation assez honorable (surtout pour des rôles déjà mal écrits à la base).

Globalement, la réalisation est également bien dirigée. Les plans sont réfléchis et se prêtent bien au rythme du film. Le jeu des couleurs est également bien travaillé. On sent que le réalisateur s’est inspiré des séries à succès de Netflix comme Stranger Things ou Riverdal, où l’usage de néons rouges et bleus pour former un ton de couleur très prononcé est monnaie courante. C’est certes, pas très original, mais cela reste agréable à regarder. Enfin, mention spéciale à l’ambiance sonore, qui ajoute une véritable valeur ajoutée à la mise en scène.

Vous l’aurez compris, malgré tout ses défauts, je ne peux pas considérer ce film comme étant mauvais. C’est certes, au mieux un divertissement, mais en aucun cas une insulte à la saga. Il en faudrait d’ailleurs bien plus pour détruire un tel monument du manga.

3 commentaires sur “Death Note: le film

  1. J’hésite à voir ce film. Merci pour ton avis ! Mon copain a vu le début par curiosité, mais il n’a pas accroché plus que ça. C’est vrai que Ryuk est vraiment bien fait. Pour le reste, je ne vois pas Light impulsif et gamin, ça risque de me faire bizarre. (déjà que je ne supportait pas sa vf juste parce qu’elle changeait ma perception du personnage). Donc je verrai si je suis prête à l’accepter avant de le visionner. En revanche, tout ça me donne vraiment envie de me replonger dans l’œuvre d’origine. 🙂

  2. Personnellement j’ai été très déçue ! J’avais revisionné la totalité (ou presque) du manga il y a quelques mois et ce qui en fait sa qualité, selon moi, c’est justement le travail sur le développement des personnages. J’adore Light et la profondeur de son caractère sociopathe et L reste mystérieux et dérangeant jusqu’à sa mort. Dans le film ils sont si fades ! Aucune originalité quant à leur psychologie. Certes c’est peut-être plus véridique mais néanmoins ça ne peut que les rendre inintéressants à mon goût…
    Le seul moment que j’ai aimé est celui de la machination entre Light et sa copine qui utilisent tous les deux le death note (je n’en dirai pas plus je ne veux pas spoiler non plus), mais c’est loin de sauver le film pour moi…
    En bref cette réinterprétation n’aura été qu’une frustration d’une heure et demie de mon côté, mais j’apprécie de voir un commentaire (presque) positif ou en tout cas objectif à son sujet, c’est rafraîchissant !

    1. Merci pour ton commentaire! Je te rejoins quant à la force du manga, qui porte sur le soin apporté aux personnages. Le film n’a pas vraiment réussi à transmettre ce point positif, à cause je pense du format plus contraignant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s