Historique·Livres

Crimes et criminels

Titre : Crimes et Criminels
Auteur : Juliette BENZONI
Éditeur : Perrin / Pocket
Prix : 19,90 euros en grand format
Nombre de pages : 360 pages

Pour commander : disponible dans toutes les bonnes librairies et sur le site de Perrin

Note (sur 5 ♥): ♥♥♥

 

Résumé:

Les affreux, les bandits, les brigands, les criminels de tout poil dansent à travers l’Histoire une ronde sinistre,sanglante et parfois pittoresque ou se mêlent les classes,les sexes et les âges.

De la France aux États-Unis,de la haute noblesse aux bandits de légende – et cependant bien réels – en passant par la bourgeoisie, les petites gens et les enfants.

D’un marquis de Ganges, gouverneur de Villeneuve-lès-Avignon, à Compère Guilleri, de Madame Lafarge aux sorcières de Salem et à l’Auberge rouge de Peyrebeille, voici quelques uns des cercles de l’enfer…

L’Avis d’Elodie:

Poison, épée, corde… tous les moyens sont bons pour les protagonistes des nouvelles de Juliette BENZONI. La reine du roman historique enquête pour notre plus grand plaisir dans les méandres torturés de l’esprit humain, et évoque les plus grands crimes de l’histoire de France et d’ailleurs.

La diversité est là, les histoires sont nombreuses et bien écrites. On suit les mésaventures de la comtesse de la Motte qui arnaqua la reine Marie-Antoinette, on découvre l’origine des procès de sorcellerie de Salem, les préparations dangereuses de La Voisin…

Le style de BENZONI est travaillé, elle use de mots de l’époque et choisit avec soin son vocabulaire. J’aime beaucoup l’écriture de cette auteure prolifique, et ai déjà commenté plusieurs de ces ouvrages, dont notamment le tome 1 de sa saga Les Chevaliers.

Juliette BENZONI livre ici un recueil de nouvelles, exercice difficile, car il faut garder le rythme entre les récits et avoir une ligne directrice. Or, c’est là que le bât blesse, on a une impression décousue en refermant l’ouvrage, l’auteure ayant choisi de les trier par catégorie sociale: princes, bourgeois… Ce choix atypique ne donne pas d’unité à l’ensemble, on passe d’un empoisonnement à une pendaison, d’une période à l’autre sans y voir de lien. C’est le seul point négatif de l’ouvrage, certes, mais cela m’a gênée.

Le livre est court, avec 315 pages et 16 nouvelles, et se lit donc rapidement. Un parfait ouvrage pour un trajet en train! En conclusion, un bon Juliette BENZONI certes, mais qui est moins efficace qu’un « Reines tragiques » ou  qu’une « Suite italienne« .

3 commentaires sur “Crimes et criminels

    1. Je suis d’accord avec toi, c’est une bonne introduction pour les personnes qui veulent débuter la lecture de romans historiques. De ton côté, quel ouvrage as-tu préféré d’elle?

      1. Dur!
        Je pense que c’est Marianne qui m’a vraiment le plus séduit, mais faut préciser que j’ai une affection pour la période Napoléonienne
        Mais j’ai aussi aimé Le gerfeaut, Le chevalier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s