BD·BD, Comics et Mangas

La Grande Ourse

Grande Ourse

Titre : La Grande Ourse
Auteur : Elsa BORDIER et SANOE
Éditeur : Soleil
Prix : 17,95 euros

Pour commander : éditions Soleil

Note (sur 5 ♥): ♥♥♥

Résumé:

Louise, une jeune femme d’une vingtaine d’années, peine à oublier ses proches disparus. Elle vit depuis en leur compagnie, au point même de se couper des vivants de peur de les perdre à leur tour… Sourire, profiter de la vie sont des choses qu’elle semble ne plus savoir faire. Soudain, l’étrange Phekda, l’une des étoiles de la Grande Ourse, fait irruption… et l’entraîne dans une immersion au plus profond d’elle même. Une immersion qui passe par une virée sur la plage de son enfance, par une nuit dans une petite maison biscornue, par une forêt labyrinthique qui oscille entre réel et fantastique jusqu’à la montée de cet incroyable escalier sorti des nuages… Mais où la mènera-t-elle ? Et quelles en seront les conséquences ?…

L’Avis d’Elodie:

Trouvé en errant dans les rayons de la Fnac, j’ai eu immédiatement le coup de coeur pour la couverture de cet album. Une petite fée et une jeune fille sont assises sur un arbre fleuri, une jolie calligraphie miroitante met en valeur un titre poétique… « La Grande Ourse ». Entre faerie et étoiles, ce livre m’appelait, et je n’ai pas résisté.

En ouvrant cet ouvrage, on découvre l’histoire de Louise, jeune femme mélancolique qui ne se rappelle plus comment on fait pour être heureuse. Elle maintient une distance avec les gens pour ne plus avoir à souffrir, et s’étiole doucement. Un jour, une petite fée apparaît et l’emmène dans des lieux féeriques, l’incitant à retrouver la paix et à se retrouver elle-même…

Si l’idée est poétique, hélas l’histoire elle aussi s’étiole le long des pages, et c’est dommage. L’évolution de Louise est trop rapide, à croire qu’elle n’avait besoin que d’un encouragement pour se sentir mieux. Le petit bout de femme pailleté qui joue la fée est adorable certes, mais a une personnalité plutôt simpliste. Les rencontres avec d’autres protagonistes sont convenues, sans grande originalité. Si la naïveté du propos a son charme, elle lasse néanmoins rapidement, car le récit est n’a que peu de consistance.

Si le public enfantin ou adolescent peut être séduit par l’histoire, des gens plus matures resteront sur leur faim.

Si le scénario n’est pas au rendez-vous, le dessin est incroyable, et les illustrations de Sanoe sont époustouflantes. Je ne peux m’empêcher de penser à Miyazaki ou à la BD « Le Château des Etoiles » pour le style graphique. Malgré la faiblesse de l’écriture, l’ouvrage vaut l’achat rien que pour la délicatesse des oeuvres de l’illustratrice.

Les dessins aquarellés sont superbes, les décors comme les personnages sont incroyablement bien réalisés. Un gros coup de coeur donc pour le travail de Sanoe, dont je vais surveiller l’actualité!

En conclusion, des illustrations sublimes qui compensent un scénario plutôt faible!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s