Jeux vidéo

The Witcher III : DLC Heart of Stone et Blood and Wine

  • Développeurs: CD Projekt RED
  • Sortie: octobre 2015 (Heart of Stone) ; mai 2016 (Blood and Wine)
  • Support: PC, PS4 et Xbox One
  • Où l’obtenir: Steam, Amazon, FNAC, etc
  • Note: 4/5

 

Présentation:

Heart of Stone et Blood and Wine rajoutent deux nouveaux chapitres à l’histoire de The Witcher. Le premier voit Geralt de Riv chargé d’exaucer les trois vœux d’un mystérieux immortel, avec l’aide du non-moins énigmatique Gaunter De Meuré que nous avions déjà croisé au début de The Witcher III. Blood ans Wine de son côté emmènera le sorceleur dans l’idyllique duché de Toussaint, pays du vin et de l’amour, loin de la guerre qui ravage le nord mais où une bête inconnue sème la terreur.

Mon avis :

J’avais adoré The Witcher III (meilleur action-RPG jamais réalisé), aussi ai-je téléchargé ces deux DLC sitôt après avoir terminé le jeu de base. Le système de jeu ou le moteur graphique étant les mêmes que ceux du jeu de base, je ne reviendrai pas sur ces points, j’en ai déjà parlé dans mon article sur The Witcher III.

3.jpg

Le premier de ces deux DLC, Heart of Stone, est une petite perle d’écriture et de réalisation. Le scénario amènera Geralt à devenir malgré lui l’homme de main des deux autres principaux personnages, au cours d’une histoire dont nous découvrirons petit à petit les tenants et aboutissants, et où le joueur sera une fois encore amené à faire des choix et à en assumer les conséquences. Le scénario est très bien écrit, avec une ambiance souvent très sombre et oppressante. Le pacte avec le diable est l’un des thèmes centraux de ce DLC, qui s’inspire de la légende polonaise de Pan Twardorwski. Dissimulation, manipulation et faux-semblants seront au cœur d’une histoire qui nous rappelle qu’il faut faire très attention lorsqu’on fait des vœux, car parfois ils se réalisent.

Comme dans The Witcher III la bande-son de Heart of Stone est excellente, avec de nouveaux thèmes musicaux parfaitement raccord avec l’ambiance du jeu, souvent angoissants ou emprunts de mélancolie, mais aussi parfois plus gais comme lorsque le sorceleur se retrouve invité à un mariage en compagnie d’un fantôme fêtard.

4.jpg

Enfin dernier point fort de Heart of Stone, ses personnages principaux, notamment Gaunter De Meuré (aka Gaunter O’Dimm en version originale), brièvement croisé au tout début de The Witcher III (il aidait alors Geralt à retrouver la piste de Yennefer). Celui que j’avais pris au départ pour un personnage secondaire insignifiant figure désormais dans le sommet de mon classement personnel des meilleurs personnages jamais écrits pour un jeu vidéo, voir même des meilleurs personnages jamais écrits tout court : mystérieux (sans tomber dans le caricatural gothique-émo façon méchant de supermarché), tantôt allié du héros tantôt antagoniste, semblant inoffensif mais s’avérant en réalité surpuissant (capable de manipuler le temps et l’espace), extrêmement intelligent et manipulateur, charmant et courtois mais en même temps inquiétant et malsain. Gaunter porte littéralement le jeu sur ses épaules, et en arrive même à voler la vedette à Geralt. Le genre de personnage qui fascine, mais avec qui on ne voudrait pas vraiment avoir à faire (et dont on ne veut surtout rien accepter). L’autre personnage principal, Olgierd Von Everec, est également très intéressant : antipathique au début, on en apprend plus sur son passé petit à petit, et on peut finir par ressentir de la sympathie, voir même de la pitié.

Le 2e DLC, Blood and Wine, bien que d’excellent facture, est tout de même moins bon que le premier. La faute à un scénario qui, s’il est bien écrit, ne l’est toutefois pas autant que celui de Heart of Stone. Blood and Wine ajoute en revanche une immense zone de jeu à explorer, avec de nouveaux trésors à découvrir et suffisamment de quêtes secondaires pour prolonger de plusieurs heures l’expérience de jeu. L’ambiance est ici totalement différente de celle du jeu de base. Les paysages parcourus sont très lumineux, et les décors avec leurs vignobles et leurs maisons aux murs d’un blanc éclatant évoquent plutôt l’Italie ou le sud de la France que les terres désolées de Velen. Autant dire qu’on est loin de l’ambiance sombre et désespérée de The Witcher III. Que les joueurs se rassurent toutefois, le travail ne manquera pas dans le duché de Toussaint pour un tueur de monstre professionnel, avec de nouvelles créatures à ajouter au bestiaire déjà très fourni du sorceleur.

5.jpg

Côté personnage ceux de Blood and Wine sont bien écrits et suffisamment développés pour s’intégrer dans l’environnement, mais n’égalent cependant pas la qualité de ceux de Heart of Stone. Le principal antagoniste notamment manque de développement, de même que le personnage d’Oriana (les joueurs reconnaîtront), alors qu’ils ont un potentiel très intéressant. Un point positif cependant pour Régis, que j’avais déjà croisé dans les romans du Sorceleur. J’ai bien plus apprécié le Régis du jeu, très courtois et spirituel mais avec une sauvagerie contenue qui ressort à certaines occasions, que celui du livre.

Dernier point, cette aventure permettra à Geralt d’acquérir une propriété, plutôt délabrée au début mais que l’on peut remettre en état petit à petit (moyennant finances évidemment). Si cela n’apporte pas forcément grand chose en terme de gameplay, hormis divers bonus si vous passez la nuit dans votre maison plutôt que dehors, il est toujours agréable de repasser chez soi pour constater l’avancée de la rénovation de votre domaine, parcourir ses terres ou contempler armes et armures exposées dans votre demeure.

Pour conclure, Heart of Stone et Blood and Wine sont des extensions de très grande qualité, à la réalisation aussi soignée que le jeu de base et prolongeant chacune l’expérience de jeu d’une trentaine d’heures. En plus, comme The Witcher III, elles sont maintenant disponibles à un prix ridicule. Autant de bonnes raisons de prolonger l’expérience The Witcher III.

Portez vous bien et n’oubliez pas : le jeu vidéo, c’est beau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s