Contemporain / Histoires Vraies et Témoignages, Livres

Wild – Première expérience de lecture commune

Résultat de recherche d'images pour "wild cheryl strayed france"

Titre : Wild
Auteur : Cheryl STRAYED
Éditeur : 10/18
Prix : 8,80 euros
Nombre de pages: 495 pages
Pour commander : amazon
Note (sur 5 ♥): ♥♥♥♥♥

 

Résumé:

Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed boucle son sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junkie, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, elle choisit de s’en remettre à la nature et de marcher. Elle part seule pour une randonnée de mille sept cents kilomètres sur le Chemin des crêtes du Pacifique, un parcours abrupt et sauvage de l’Ouest américain. Au fil de cette longue route, elle va surmonter douleurs et fatigue pour renouer avec elle-même et finalement trouver sa voie.
Franche, dynamique et un brin déjantée, Cheryl Strayed nous entraîne grâce à ce récit humain et bouleversant sur les chemins d’une renaissance.

L’Avis d’Elodie:

J’ai toujours été passionnée par les récits de voyage, les quêtes initiatiques… Dans ce type d’ouvrage, j’avais déjà lu et chroniqué Elles ont conquis le monde, ouvrage relatant la vie de femmes incroyables qui ont participé aux grandes explorations, Into the Wild, l’histoire de mon frère et Into The Wild, 2 versants de la même histoire tragique de Chris McCandless.

L’idée que parfois, il faut abandonner le train-train quotidien et se lancer à l’aventure pour se retrouver soi-même me parle particulièrement. Je garderai toujours un souvenir ému de mon road-trip coup de tête autour du lac Léman, armée uniquement d’un vélo rouillé, d’une tente, d’une carte (et de ma CB, faut pas exagérer). Mon évasion n’a duré que 5 jours au lieu des 7 prévus, j’ai crevé 4 fois mes pneus et ma tente n’a pas résisté à sa première nuit ( elle était dans un camping pourtant, je ne vois ce qu’elle voulait de plus), mon errance est donc bien minime à côté de celles d’Anita Conti, Karen Blixen ou Chris McCandless. Mais j’ai connu brièvement cette soif de solitude et d’inconnu, bien que pour ma part elle s’est faite proche de la civilisation.

C’est pourquoi je suis aussi attachée à ces récits de voyages, à ces histoires d’errances et de retours (parfois). J’ai donc acquis « Wild » récemment, sachant qu’il ne resterait pas dans ma PAL très longtemps. Et quand une semaine plus tard, Maureen du Bazar de la Littérature a émis l’idée d’une lecture commune sur facebook, j’ai pris cela comme un signe et me suis attelée à la lecture de l’ouvrage.

Résultat de recherche d'images pour "wild cheryl strayed"

Quelques mots sur le concept de lecture commune avant d’enfin parler de l’ouvrage (250 mots d’introduction, il fallait le faire – les lire aussi, merci à vous ^^). C’était une première pour moi de lire à peu près en même temps que d’autres personnes un livre et ca n’a pas été un exercice facile. Je suis une lectrice irrégulière, compulsive et additionnelle: traduction, je peux lire les 3/4 d’un livre un jour et ne plus toucher à un ouvrage pendant une semaine, je peux lire 5 livres en même temps et ne pas en finir un. Vous imaginez le casse-tête pour tenir ce blog! Alors, comme je l’avais anticipé, je me suis retrouvée à avoir lu la moitié de l’ouvrage alors que le reste du groupe n’en était qu’à la partie une… et lorsque j’ai voulu commenter, impossible de me rappeler à quel partie le passage que je voulais évoquer faisait référence. En d’autres termes, difficile de ne pas spoiler! Du coup, je me suis astreinte à un planning et me suis forcée à m’arrêter et à attendre les autres pour terminer l’ouvrage. Une chose que je ferai dès le début pour mes prochaines lectures communes, s’il y en aura d’autres (je l’espère!). Enfin, je vous invite en fin d’article à retrouver les chroniques des personnes qui ont participé à la lecture commune,  je les mettrai au fur et à mesure de leurs parutions.

Passons (enfin) à l’ouvrage. Rarement un livre n’a été aussi « visuel ». L’auteure a la merveilleuse capacité de nous décrire avec tant de précision ses expériences et ce qu’elle a vu qu’on s’y croirait. J’ai eu mal quand, débutant à peine sa randonnée, elle chute. J’ai été émerveillée devant ces sentiers escarpés, ces montagnes à perte de vue… J’ai été ravie quand elle a rencontré d’autres randonneurs, touchée en découvrant sa vie personnelle. Bref, j’ai marché avec elle pendant 500 pages, et je l’en remercie.

Résultat de recherche d'images pour "wild cheryl strayed"
A gauche, Reese Witherspoon dans le film éponyme – A droite, Cheryl Strayed

Les raisons du départ de Cheryl pour cette randonnée du PCT (Pacific Crest Trail) sont « simples »: perte d’un parent, divorce difficile et descente vers les addictions, ce sont des problèmes dans lesquels on peut se retrouver, et on comprend d’autant mieux pourquoi elle s’est lancée dans une aventure pareille. Elle a choisi de se guérir en essayant de trouver ses limites, dans le dépassement d’elle-même plutôt que de se suivre une thérapie. J’aime l’idée qu’on puisse guérir, panser ses blessures au contact de la nature, et que la douleur physique liée au sport et au grand air soit un moyen d’extérioriser ses douleurs intérieures.

Cheryl Strayed nous livre ici un récit droit et sans concessions. Il n’y a aucune exagération, aucun adoucissement de son expérience sur le PCT ou de ses actes passés. On lit des histoires d’ampoules éclatées, d’ongles arrachés, de sacs mal faits et de sentiers inexistants. On comprend que le divorce de l’auteure est de son fait, ses tromperies et ses penchants envers la drogue sont expliqués sans filtre ni recherche d’excuses. L’auteure se livre sans pudeur, son honnêteté force le respect, et nous projette d’autant plus dans ses traces.

Plus Cheryl avance sur le PCT, plus elle se évolue, sort de sa chrysalide et arrive enfin à se pardonner et à mettre de côté ses regrets. C’est donc un joli récit de vie, une quête initiatique positive que l’on lit ici, et je dois avouer avoir été contente que cela finisse bien pour Cheryl… Je craignais un peu une fin tragique à la « Into the Wild », crainte bien irrationnelle puisque l’auteure avait bien du rejoindre la civilisation pour publier son livre!

Résultat de recherche d'images pour "pct"
Vue du PCT- Pacific Crest Trail

Quand on ferme l’ouvrage, on a un peu l’impression de perdre une amie. J’ai eu de la tristesse en réalisant que c’était la fin, et cela montre bien à quel point cet ouvrage est super. J’aurais aimé une suite, et ne puis qu’espérer que Cheryl vit à présent une existence heureuse et apaisée.

C’est donc un bel ouvrage et une première lecture commune plus que réussie que j’évoque par le biais de cet article! J’espère vous avoir motivé à lire ce joli livre, et n’hésitez pas à commenter si vous connaissez d’autres récits de ce genre qui pourraient me plaire!

« La peur est en grande partie due aux histoires qu’on se raconte, alors j’avais décidé de me raconter autres choses que ce qu’on répète aux femmes. J’avais décidé que je ne courais aucun danger. J’étais forte. Courageuse. Rien ne pourrait me vaincre. M’en tenir à cette histoire était une forme d’auto-persuasion, mais, la plupart du temps, ça fonctionnait. Chaque fois que j’entendais un bruit d’origine inconnue ou que je sentais quelque chose d’horrible prendre forme dans mon imagination, je le repoussais. Je ne me laissais tout simplement pas impressionner. La peur engendre la peur. La puissance engendre la puissance. Alors j’avais opté pour la puissance. »
Autres chroniques: 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s