Actualités·Premières Lignes

Premières Lignes #58: Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique

Basé une idée de Ma Lecturothèque, il s’agit de citer les premières lignes d’un livre pris dans sa bibliothèque. Cela vous permet de découvrir l’univers d’un auteur et qui sait de vous donner envie de lire l’ouvrage, et de mon côté, de sortir des livres de ma PAL ou de me replonger dans des vieux livres et de les relire, qui sait? Le concept m’a fait songé au Test de la Page 99, précédemment évoqué dans un article du Baz’Art, et j’y ai immédiatement adhéré!

Pour ce cinquante-huitième rendez-vous, publié tous les mercredis, voici quelques lignes d’un livre de ma PAL: « Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique », de Balli KAUR JASWAL.

 » Pourquoi Mindi voulait-elle un mariage arrangé ?
Nikki regardait attentivement le profil que sa sœur venait de lui envoyer par mail. Il y avait la liste des détails biographiques demandés : nom, âge, taille, religion, régime (végétarien, hormis quelques fish and chips de temps en temps). Qualités requises pour le mari : intelligent, emphatique et gentil, valeurs fortes et vrai sourire. Les hommes rasés de près et ceux portant le turban étaient les bienvenus à condition que barbe et moustache soient bien taillées. Le mari idéal avait un emploi stable et jusqu’à trois passions qui l’enrichissent autant mentalement que physiquement. D’une certaine façon, avait-elle écrit, il faut tout simplement qu’il soit comme moi : pudique (c’est-à-dire pudibond), financièrement pragmatique (carrément radin) et très famille (il veut des bébés séance tenante). Pire encore, le titre qu’elle avait choisi la faisait passer pour une épice de supermarché : Mindi Grewal, mélange Orient-Occident. « 

J’adore tout:  le thème du choc des cultures entre Londres et l’Inde, le titre malicieux comme il faut, la légèreté de l’écriture et la curiosité que suscite ces premières lignes drôles comme il faut! Vous entendrez vite parler de cet livre!

Source image: flair.be

 

13 commentaires sur “Premières Lignes #58: Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s