Livres·Science Fiction/ Horreur/ Policier

Rupture dans le Réel T3: Expansion

Sans titre.pngTitre: Saga L’Aube de la Nuit  (Première partie : Rupture dans le réel , Tome 3 : Expansion)

Auteur : Peter F Hamilton

Date de parution : 1996 (Royaume-Uni) ; 2000 (France)

Edition : Pocket Science-Fiction

Nombre de pages : 534

Où l’obtenir : d’occasion ; sur internet ou en magasin spécialisé dans les livres d’occasion

Note : 5/5

 

Résumé (attention, risque de spoilers) :

Les envahisseurs se sont emparés de Lalonde. Seuls semblent leur avoir échappés une poignée d’enfants, conduits par le père Elwes. Les mercenaires recrutés par les autorités locales commencent à débarquer sur la planète, tandis que les forces spatiales de la confédération, ayant enfin pris conscience de la menace, organisent leur défense. Mais le mal a déjà commencé à se répandre à travers l’espace, sans qu’il semble possible de l’arrêter désormais. Pendant ce temps, sur Tranquilité, l’étude du bloc-mémoire Laymils commence à révéler ses secrets : la disparition soudaine de toute une civilisation pourrait-elle avoir un lien avec les événements de Lalonde ?

L’avis de Clément :

            Après Genèse et Emergence, voici le dernier tome de Rupture dans le réel, premier chapitre du roman de Peter Hamilton L’Aube de la nuit. (N’hésitez pas à cliquer sur les liens pour lire les articles précédents!)

            Autant le dire d’emblée, j’ai beaucoup aimé Expansion, et de manière générale tout ce premier chapitre de L’Aube de la nuit (comme je l’avais dit dans ma chronique sur Emergence, la somme des trois livres forme un tout encore meilleur que chaque livre pris séparément, et chacun d’eux est déjà très bon). Ça fait un moment qu’un livre (ou plutôt trois livres dans mon cas) ne m’avait pas tenu en haleine de la sorte pendant un mois. Comme Genèse et Emergence, Expansion est très prenant, le rythme est maîtrisé de bout en bout, et la fin m’a donné envie d’attaquer la deuxième partie de L’Aube de la nuit, L’Alchimiste du Neutronium (peut-être va-t’on enfin en apprendre un peu plus sur cet « alchimiste » évoqué dans Rupture dans le réel?)

            J’ai été assez surpris par la direction prise par l’auteur notamment concernant la nature du mal qui a envahit Lalonde. Ce qui était seulement sous-entendu dans le précédent tome est désormais clairement explicité, et même si ce genre de mélange entre la science-fiction et des éléments que l’on s’attend à trouver plutôt dans la littérature fantastique/fantasy (je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler) n’est finalement pas exceptionnel (un univers de fiction comme celui de Warhammer 40 000 va encore plus loin dans ce domaine, et même La guerre des étoiles possède sa Force mystique) je ne m’attendais pas à trouver cela dans L’Aube de la nuit. Et en fin de compte c’est plutôt intéressant, d’autant que l’auteur parvient à maintenir un bon dosage entre l’aspect SF (dominant dans l’univers développé) et les éléments fantastiques pour conserver à mes yeux la « cohérence » de son univers.

Sans titren

            Côté scénario, si les deux premiers tomes de Rupture dans le réel étaient plutôt des œuvres introductives et assez « calmes » malgré quelques scènes d’action très réussie (notamment une « chasse à l’homme » dans la jungle que j’avais beaucoup aimé dans Emergence), dans le troisième en revanche l’action est au rendez vous : des combats spatiaux, des combats au sol, un habitat édeniste « infecté » par le mal échappé de Lalonde, une évasion, etc. Ces scènes d’action sont très bien écrites, surtout celles qui se déroulent dans l’espace (avec des échelles de distance qui peuvent sembler surprenantes, mais qui sont finalement raccord avec l’immensité de l’espace puisque les vaisseaux s’affrontent à des centaines de kilomètres de distance), et on a droit à quelques beaux moments de bravoure qui devrait plaire aux amateurs de récits guerriers. Au final l’histoire continue de se déployer, sans laisser au lecteur le temps de s’ennuyer, tout en conservant et en ajoutant même des ouvertures pour la suite.

            Pour ce qui est des personnages on retrouve évidemment les principaux des tomes 1 et 2, à commencer par Joshua Calvert, qui est à mes yeux toujours un sale c*n, mais qui m’est devenu un peu plus sympathique vers la fin du livre. Ione Saldana est toujours assez en retrait, ainsi que dans ce tome Louise Kavanagh (petite déception au passage concernant cette dernière, j’avais deviné ce qui allait lui arriver dès le tome précédent) ou Syrinx et Oenone. Heureusement cela est compensé par la mise en avant de personnages qui étaient plus en retrait dans les tomes précédents comme Kelly Tirrel (l’un de mes personnages préféré dans ce tome), ou d’autres qui étaient simplement mentionnés (comme les amiraux Saldana et Aleksandrovitch, j’espère d’ailleurs voir ce dernier occuper un rôle plus important dans les prochains tomes). Mentions spéciale également pour l’équipe de mercenaire que l’on suit à la surface de Lalonde : même si ces personnages sont finalement assez clichés surtout si on est un peu familier des fictions militaires, je les ai trouvé bien écrits et attachants.

            Je terminerai donc en disant que Expansion est conforme à ce que j’attendais : un roman de SF prenant, bien écrit, rythmé, avec un univers riche et cohérent, qui a su garder mon intérêt pendant toute ma lecture et entretenir mon envie de continuer. Alors rendez-vous dans une prochaine chronique pour le deuxième chapitre de L’Aube de la nuit, L’Alchimiste du Neutronium.

D’ici là portez-vous bien et n’oubliez pas : la lecture, c’est l’aventure !

 

2 commentaires sur “Rupture dans le Réel T3: Expansion

  1. Oh! superbe!
    Il faut que je m’atèle à la suite du Commonwealth. Je ne veux pas attaquer L’Aube de la nuit avant, et pourtant….tu me donnes envie d’y plonger direct!

    1. Patience 🙂 c’est un problème courant je pense chez les lecteurs, tellement à lire et si peu de temps, surtout si comme moi on aime pas lire deux livres en même temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s