Actualités·Festivals, Voyages et Expositions

L’Ecosse entre Loch en Ben #3: Fort William

Pas de Petits Bonheurs ce vendredi, car j’avais envie de mettre un peu de vacances dans votre fil d’actualité wordpress!

Alors oui, ce voyage date déjà d’il y a un an et demi. Mais il a été tellement incroyable que tous les détails sont encore gravés dans ma petite tête (et, soyons honnête, dans le carnet qui ne me quitte jamais en voyage).

J’avais envie de revivre le voyage en évoquant, avec pas mal de retard donc, la troisième partie de notre road trip… et puis, étant en plein préparatifs pour notre prochain voyage, je voulais poursuivre cette série d’articles afin de démarrer avec moins de retard la suivante!

Le 17 juillet 2017, nous sommes donc parti de Glasgow (cliquez sur le lien pour lire l’article dédié) pour nous diriger vers Fort William. 3h de route, avec des moutons, des moutons et des moutons! Les paysages sont à couper le souffle, la lande brumeuse nous montre bien qu’on s’éloigne (enfin) de la ville et de la civilisation pour découvrir une contrée des plus sauvages.

Heureusement, le soleil pointe vite le bout de son nez quand nous nous apprêtons à monter la tente, au Glen Nevis Campside. Le camping est satisfaisant, et la vue sur la montagne (le ben!) superbe.

Fort William est la seconde ville des Highlands en terme de taille, après Inverness où nous avons conclu notre road trip. Elle est connue pour son ben, le Ben Nevis, qui est le plus grand sommet du Royaume-Uni avec 1344m. Nous n’avons hélas même pas tenté l’ascension, étant parfaitement conscients que nous n’avions pas le niveau!

Nous choisissons de clore la journée en nous baladant jusqu’au Inverlochy Castle, petite promenade d’une heure aller/retour. On longe l’eau pour arriver devant un château en ruine datant du 13e siècle devant lequel paissent les moutons (encore eux!).

Le lendemain, nous prenons la magnifique route vers Glennfinnan afin d’admirer le passage du Jacobite Train. Il s’agit de l’un des plus vieux trains à vapeur au monde. La ligne ferroviaire part de Fort William et va jusqu’à Mallaig. Elle est surtout devenue célèbre depuis qu’elle a servi d’inspiration pour le Poudlard Express dans les films Harry Potter.

DSC00634

Nous poursuivons notre chemin, mais il est difficile de ne pas s’arrêter à chaque virage, tant la vue change sans cesse et tant les paysages sont superbes. Je ne compte plus les « pauses » devant des spots tous plus fabuleux les uns que les autres!

Enfin arrivés à Mallaig, petit port de pêche au charme certain, nous dégustons un fish and chips dont on ne peut mettre en doute la fraîcheur.

DSC00653

Ensuite, nous allons à la Silver Sands of Morar, quasi anachronique dans le décor, on se croirait dans les Caraïbes tant le sable est fin et doré.

On longe le détroit d’Arisaig puis nous retournons au viaduc de Glenfinnan admirer la vue sur le loch Shiel, alias le lac de Poudlard. Séance photo souvenir obligatoire, en digne d’HP que je suis!

FB_IMG_1500963634019

Le 19 juillet, nous suivons la route partant du camping un peu au hasard.. jusqu’à qu’elle s’arrête, tout simplement. Nous voici arrivés aux Steall Gorge and Waterfall. Petite balade d’une heure et demie aller-retour, avec un pont de singe à la fin, pour arriver au bas de la cascade. Randonnée très familiale, pas mal de monde, mais tous sont très souriants malgré la bruine.

L’après midi, nous avons rejoint le port et avons contacté Crannog Sea Cruises pour une balade en bateau d’1h30 sous la pluie hélas, durant laquelle nous avons tenté de nous convaincre que les tâches au loin étaient bien des phoques! Vous l’aurez compris, c’était un petit échec, mais il en faut aussi durant des vacances. Le loch Linnhe même sous la pluie est splendide, et j’adore faire du bateau en toute circonstance!

Voilà pour ces quelques jours à Fort William et dans ses environs. A bientôt pour le récit de ma partie préférée de ces vacances: L’ile de Skye la magnifique.

Les bonnes adresses où manger sur le pouce et pas cher

Nous avons pris la plupart du temps des sandwichs chez Costa, qui certes est une chaîne, mais dont les plats sont de qualité, et c’est toujours mieux que le McDo. En France, l’équivalent serait Paul ou la Brioche Dorée, pour vous donner une idée!

Cette fidélité à cette enseigne s’explique tout simplement par la rareté des restaurants à Fort William. Le bourg est plutôt petit, et passé la rue principale, impossible de trouver de quoi se mettre sous la dent. Les trop rares restaurants sont pris d’assaut par les touristes affamés… et plus prévoyants que nous, eux avaient pensé à réserver! A penser donc si vous passez dans le coin, sans résa, pas de repas!

Les articles précédents

L’Ecosse entre Loch et Ben #0: Préparatifs

L’Ecosse entre Loch et Ben #1: Edimbourg

L’Ecosse entre Loch et Ben #2: Glasgow

11 commentaires sur “L’Ecosse entre Loch en Ben #3: Fort William

  1. Un grand merci pour ton article. J’ai le projet de partir en Écosse en voyage de noces (ben oui quand on épouse un cornemusier ça devient logique 😂).

    1. J’avoue ^^ je dois cependant avouer qu’après 2 semaines avec ces monsieurs et leurs cornemuses à TOUS les parkings, TOUS les sentiers de rando et TOUS les resto, et ce avec toujours la même mélodie, j’ai doucement commencé à les prendre en grippe… Après, je dis ca, mais j’ai un batteur à la maison ^^ C’est un joli projet en tout cas, la destination est super romantique 🙂

  2. Ton article arrive à point nommé: cet été je repars en Ecosse 😀 et justement, cette année, on voulait aller du côté de Fort William (une semaine). L’autre semaine on retourne du côté de l’île de Skye..Tout simplement parce qu’on est tous les deux tombés amoureux de cette île! ❤ Si j'ai bien suivi ça sera dans ton prochain article et à priori tu as aussi beaucoup aimé! 😀

    1. L’Ile de Skye a été le point culminant de notre road trip. On essaie de faire un « beau » voyage tous les deux ans, mais c’est la première fois qu’on a été à un endroit en se disant « c’est sûr, on y reviendra », alors qu’on a encore plein de lieux à découvrir. Cette île est incroyable, tout simplement, je comprends que tu y retournes!

      1. On fait ça aussi plus ou moins: on est parti en Ecosse il y a quatre ans et en Irlance il y a deux ans!
        En quittant l’île de Skye, j’ai versé des petites larmes, pensant ne jamais y revenir (comme habituellement, on ne retourne pas non plus à un endroit qu’on a déjà vu! Bon cette fois on reste plus à l’entrée de l’île en se disant qu’on ira aussi un peu sur la côte en face de l’île..Juste pour dire de ne pas refaire exactement la même chose (pourtant notre petit cottage de l’époque était juste parfait <3, comme tout sur cette île :-D)

    1. Au début, on s’était dit que ce serait trop cher… mais avec une organisation militaire, des comptes hypers carrés et beaucoup de camping, on a réussi 🙂 Alors ne jamais dire jamais! Pour le temps, étant enseignants tous les deux, on a la chance d’avoir les grandes vacances.
      Merci pour ton commentaire en tout cas ❤ Et de rien, ca me fait plaisir de parler de cette destination merveilleuse qu'est l'Ecosse, ca me fait revivre un peu ce voyage!

      1. La nièce de mon homme est allée en Irlande été 2018 et s’est régalée. Ils étaient 4 mais ils ont campé aussi 🙂
        Ce n’est pas tant l’argent même si ça compte… C’est surtout qu’on est cinq avec les enfants… et soit on les prend soit on trouve à les laisser mais dix quinze jours, c’est long pour eux. Un jour, on essaiera. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s