Animation·Films

Vaiana

Afficher l’image sourceDate de sortie: novembre 2016

Réalisé par: Ron CLEMENTS et John MUSKER

Avec les voix de : Auli’i Cravalho, Dwayne Johnson, Nicole Scherzinger

Note (sur 5 ♥): 4

Durée: 1407 min

Résumé:

La déesse Te Fiti possède le pouvoir de créer la vie grâce à son cœur. Cependant, le cœur est très convoité et un jour Maui, demi-dieu du vent et de la mer, s’en empare et laisse le démon Te Ka répandre le chaos ! Pour finir, le cœur et l’hameçon magique de Maui se retrouvent perdus en mer à cause du démon, ce dernier convoitant également le cœur. Depuis, le démon reste sur la barrière de l’île de Te Fiti.

Mille ans plus tard, l’océan choisit Vaiana, encore une enfant, pour restituer le cœur de la déesse. Vaiana grandit en étant coincée entre son désir de partir au large, au grand désespoir de son père, et celui de rester auprès des siens. Ce n’est que quand sa grand-mère Tala décède et lui remet le cœur, qu’elle avait récupéré quand Vaiana enfant avait rencontré l’océan, que l’héroïne va partir retrouver Maui pour qu’il répare son crime.

L’avis d’Elodie:

Hier soir, j’ai regardé pour la première fois « Vaiana », et sans surprise j’ai beaucoup aimé. Il s’agissait d’un des rares Disney que je n’avais pas encore vu, autant dire que pour moi le moment était un peu spécial… Découvrir un nouveau film de cette franchise est à la fois rare et récurrent, leurs films étant espacés de 6 mois à un an, mais c’est à chaque fois magique et émouvant. Acheter un dvd Disney, c’est souvent le gage d’une bonne soirée, surtout quand le film nous est inconnu.
« Vaiana » ne m’a pas émue comme je l’ai été avec « Coco ». Il ne m’a pas transportée comme « Le Roi Lion » et ne m’a pas fasciné comme avec « La Reine des Neiges ». Mais j’ai passé un excellent moment, qui a suscité nombre de débats et de commentaires après le visionnage. Un film rêvé donc pour pouvoir écrire un article sur ce blog!

Vaiana raconte donc l’histoire de la jeune fille du même nom, choisie par l’océan pour restituer le cœur de la déesse Te Fiti, volé par Maui mille ans auparavant. J’ai trouvé ce film très moderne. Alors vous me direz qu’un Disney dont le personnage principal est une jeune fille, c’est d’un banal complet. Mais tous les mots sont importants. Vaiana est réellement l’héroïne du film. Elle n’a pas besoin d’un héro, d’un homme, pour s’en sortir. Certes, Maui fait un temps office de mentor, en lui montrant comment naviguer, mais elle se débrouille vite sans lui, allant même jusqu’à surpasser son maître prenant sa place dans la quête! Situation inédite, ou la jeune fille se retrouve à sauver le monde en remplaçant le bonhomme bodybuildé.

Résultat de recherche d'images pour "vaiana contre maui"

Le film se moque quelque peu des poncifs Disney, notamment lors du débat entre Maui et Vaiana sur le fait qu’elle soit ou non une princesse. Discussion close par Maui avec le magistral « T’as une robe et un animal de compagnie? T’es une princesse! » Le familier de Vaiana est un poulet complètement stupide, on est loin du joli poisson ou de l’élégant dragon… Une moquerie supplémentaire envers les anciens Disney.
Si la phrase de Maui est des plus sexistes, sa grossièreté a le mérite de faire réfléchir. Evoquer ainsi la petitesse et le ridicule de la condition des princesses Disney, c’est la mettre en avant et forcer les gens à réagir. De plus, nul idylle ne vient gêner l’évolution de Vaiana. Je craignais une histoire avec Maui, relation qui n’a jamais été mise en place. Les roucoulades, bagues et autres chaussures aux pieds ont été mises de côté, Vaiana a toute latitude pour se consacrer à la lutte pour sa survie et pour apprendre à avoir confiance en elle.
Pour moi, Vaiana est réellement une héroïne féministe, et la première du genre chez Disney. Certes, « La Reine des Neiges » avait déjà posé des jalons dans cette direction, mais c’est le duo Elsa et Anna qui résout les problèmes, et Elsa est une héroïne instable et en souffrance. « Mulan » raconte effectivement le récit d’une guerrière qui sauve son village… déguisée en homme.
Enfin, comme le signale le site Madmoizelle, les proportions du corps de Vaiana correspondent à une jeune fille de 16 ans crédible… Pas d’hypersexualisation, ce sont les qualités morales de la demoiselle qui sont mises en avant, et cela fait du bien.

vaiana

Vaiana, c’est aussi et surtout une ode à l’écologie. L’île de Vaiana voit son environnement se dégrader, le poisson manque et les fruits sont pourris… La nature trahie se retourne contre les hommes, et leur rappelle qu’ils ne sont que de l’écume dans l’immensité de l’océan. Maui a volé le cœur de la déesse pour l’essor des hommes, et c’est à ces derniers d’apprendre de cette erreur et de résoudre la situation. Et le gigantisme de Te Fiti guérie n’est pas un hasard, il rappelle la place de l’homme dans le monde.

La mise en avant de la culture polynésienne est une bonne idée, dans la lignée des précédents Disney. La firme se rend doucement compte qu’une héroïne blanche hétéro, c’est lassant et réducteur, et c’est tant mieux. J’ai aimé le fait qu’une des chansons phares soit interprétée en partie en Tokelau, dialecte polynésien.
Ce point positif est hélas entaché par certains produits dérivés Disney, jugés racistes par les Polynésiens. Un costume de Maui, à la peau bronzé et au pagne de feuilles, a crée la gêne, ce qu’on peut aisément concevoir. Le débat sur la réappropriation culturelle a également refait surface, et l’allure obèse de Maui justement a posé question…

Ce film a été réalisé par le duo CLEMENTS et MUSKER, auteurs des très réussis « La Petite Sirène », « Aladdin » ou « Hercule », rien que cela! Et on sent bien la patte de ces créateurs dans le style du film, mêlant habilement 3D et 2D… et dans les nombreux clins d’œil. Ca a été un plaisir de les lister, voici ceux que j’ai trouvé…

Ainsi, les tatouages de Maui, avec son double qui s’agite dans tous les sens, m’ont immédiatement fait songer aux muses sur les vases antiques d' »Hercule », justement.

Afficher l’image source

the rock disney GIF by ScreenJunkies

Dans les trésors qui recouvrent le crabe Tamatoa, qui a volé l’hameçon de Maui , il y a la lampe du génie d’Aladdin. Lors de la fin post-générique, Tamatoa se plaint de l’absence de compassion des spectateurs envers lui, en évoquant le fait que s’il avait un joli accent des îles, cela ne se passerait pas comme ca, clin d’œil à Sébastien de « La Petite Sirène ».

Les Kakamoras, petites bestioles armées jusqu’aux dents qui convoitent le cœur de Te Fiti, mêlent selon moi des influences Ghibli et Disney. Ils ressemblent aux esprits de la forêt qu’on voit dans « Princesse Mononoke », et leur chef est vu portant un casque à ressemblant Stitch du film « Lilo et Stitch ». Un autre Kakamora est déguisé en Baymax, le robot des « Nouveaux Héros ».

Te Fiti, une fois guérie, est une géante recouverte de mousse, qui m’a fait songé un instant à un autre film de la franchise Disney… Elle pourrait être un clin d’œil à Calypso de « Pirates des Caraïbes »?

Un moment, Maui se transforme par accident en Sven, le renne de « La Reine des Neiges ».

Bref, les clins d’œil sont innombrables, et je ne doute pas que j’en ai raté pas mal, n’hésitez pas à commenter si vous en avez vu d’autres!

Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment devant ce joli film, que je ne peux que vous conseiller si vous ne l’avez pas déjà vu!

 

 

2 commentaires sur “Vaiana

  1. On sent l’évolution progressive des films Disney, qui s’adaptent (avec un petit train de retard quand même) à l’époque. L’absence d’histoire d’amour, bien que je ne l’ai pas spécialement remarqué au visionnage, est effectivement une grande avancée ! Merci de le faire remarquer, j’étais passée à côté. Je trouve ça parfois un peu dommage leur besoin irrépressible de forcément taper sur leurs anciennes héroïnes pour prouver l’indépendance des nouvelles (Ralph 2.0 fait exactement la même chose sur le côté « tourner en dérision l’image des princesses ») mais il faut reconnaître que c’est drôle à voir^^ Et j’ai de toute façon beaucoup aimé le film dans sa globalité 🙂

    1. Merci d’avoir pris le temps d’écrire un si joli commentaire 🙂 Je suis d’accord avec toi sur l’aspect clash qui est parfois un peu lourd, à force de vouloir prouver que la firme a évolué, ca peut devenir lassant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s