Fantasy et Fantastique·Livres·Science Fiction/ Horreur/ Policier

Femmes obscures

Auteur: Angélique Ferreira

Titre : Femmes obscures

Date de sortie: juillet 2013

Éditeur : Artalys

Nombre de pages : 149

Où l’acheter: Artalys éditions, Amazon

Résumé:

Lorsque les rayons du soleil n’illuminent plus la vie de leur réalité claire et évidente, certaines femmes se révèlent dans l’ombre. Sortant de leurs recoins sombres à l’abri des regards, elles peuvent prendre vie à partir de vos rêves les plus fous. Ou de vos pires cauchemars…

Femmes Obscures est un recueil de nouvelles fantastiques à plusieurs facettes. Chacune d’elles est un bijou obscur qui vous emportera là où la réalité s’arrête, où les barrières s’estompent.

L’Avis d’Elodie:

Sur Simplement Pro (où je passe ma vie actuellement, vous l’aurez compris), je cherchais un recueil de nouvelles, mon genre de prédilection. Je suis tombée sur le recueil d’Angélique, qui m’a immédiatement tapé dans l’oeil. Je me rappelais avoir vu le nom de la dame passer sur les blogs et groupes auxquels je suis abonnée, peut-être sur l’excellent Calidoscope… Je ne sais plus, mais j’ai immédiatement réagi! Et en lisant le résumé, j’ai eu encore plus envie de découvrir l’ouvrage…

Je tenais à remercier l’auteure pour sa confiance, et pour ce joli moment de lecture qu’elle m’a fait passer.

Je ne suis pas friande de notes quant aux ouvrages, alors que je suis prof. Peut-être ce rejet s’explique par le fait que j’en donne/ôte constamment, des points, et que je visualise bien les limites des barèmes. Ce livre est le 6ème que je chronique sur la plateforme SP… et c’est mon premier 20/20. Une note amplement méritée, tant j’ai passé un moment merveilleux.

Le recueil contient 7 nouvelles, et toutes, je dis bien toutes, m’ont plu. Celles qui m’ont le plus marqué sont la première et la dernière, et je me dis que l’ordre des récits est donc parfaitement choisi.

La première, intitulée « Le Voile immaculé », mélange thriller horrifique, histoire et fantastique. Les trois sont inextricablement mêlés. On y découvre Nathaniel, policier londonien vivant en 1888, c’est-à-dire l’année où Jack l’Eventreur sévissait. Je m’attendais à un lien avec cette sombre histoire, mais l’auteure s’est jouée de moi et est allée évoquer un autre moment tragique de l’histoire anglaise, je n’en dis pas plus afin de pas spoiler. Le héros hérite de la maison de son frère, mais le lieu semble hanté… Qui est cette jeune femme qui erre dans la demeure? Quelle est son histoire? L’horreur n’est ici pas là où l’on attend, et la cruauté de la vie de ce fantôme est terrible. La nouvelle est parfaitement menée, et la fin bien calibrée.

La dernière nouvelle s’appelle « Mastabas », et a eu une saveur bien particulière pour moi. En effet, Angélique Ferreira ressuscite ici un de mes personnages historiques préférés. Le moment a été d’autant plus beau que je ne m’y attendais pas. Akhesa, fille d’Akhénaton et de Nefertiti, pharaonne d’Egypte, est un personnage romanesque et tragique lui aussi, dont je suis tombée amoureuse en lisant le merveilleux « La Reine Soleil » de Christian Jacq. C’est un personnage que je trouve méconnu, et j’ai donc été d’autant plus heureuse de la retrouver. L’auteure nous livre une variation sur la vie de cette princesse martyr, en imaginant une fin vengeresse qui m’a bien plu.

Je l’ai déjà dit dans mes chroniques portant sur d’autres recueils (je pense à ceux de Mélanie Fazi, d’E.E. Schmitt ou de Nathan Bonvallet), écrire une nouvelle n’est pas un exercice facile. Il faut garder une cohérence entre les histoires, un fil conducteur, tout en réussissant à écrire en un nombre de pages limité un scénario efficace, avec une bonne chute finale. Ce qui est épatant dans « Femmes obscures », c’est la variété des thèmes. Prostitution, fantôme, nécrophilie (pour le coup, j’ai eu du mal à lire, mais bon), vampire, pharaon… Les ingrédients sont des plus diversifiés! Mais Néanmoins, l’ensemble reste cohérent, ce qui n’est pas aisé. Le fil conducteur est présenté dès le titre, c’est la figure de la femme.

Ces femmes sont des plus multiples donc. Des femmes torturées, maudites, aux destins tragiques, mais qui prennent leurs vies en main. Même si leurs histoires finissent mal, elles auront défendu leurs idées jusqu’au bout. Parfois, elles se transforment en bourreaux, se montrent monstrueuses… Mais en ne departissant jamais de leur séduction, de leur féminité à fleur de peau. Les descriptions les servent, elles sont toutes magnifiques, ce qui les rend d’une certaine façon d’autant plus terrifiantes. Je ne vais pas céder aux sirènes plaisantes du moment en disant que cet ouvrage est féministe en mettant ainsi des femmes fortes en scène, j’ignore si c’est le propos de l’auteure. Mais en tout cas, j’ai trouvé agréable de lire des récits axés sur des femmes, et des femmes qui ont des histoires fascinantes bien que tristes.

Le style d’écriture est plaisant. Les mots sont simples, mais choisis, le phrasé fluide… En voici un extrait:

La nuit étant sans lune, Nathaniel ne put observer la bâtisse comme il le désirait. Seule une lampe éclairait le haut des marches. Alors qu’il descendait de la voiture, un éclair déchira le ciel et le regard du policier fut attiré par une silhouette qui se trouvait à l’une des fenêtres. Toutefois, lorsqu’il y regarda de plus près, il n’y avait plus rien.

La lecture se fait donc de manière agréable. Mon seul regret se situe au niveau du nombre de nouvelles: j’ai tellement apprécié ma lecture que j’aurais aimé en lire davantage!

Vous l’aurez compris, c’est d’un authentique coup de coeur dont je vous parle. Je compte bien suivre le travail de cette auteure, et ne puis que vous conseiller de faire pareil!

 

 

3 commentaires sur “Femmes obscures

  1. Je lis de moins en moins de recueil de nouvelles, mais la multiplicité des thèmes abordés et le fait qu’il soit centré autour de femmes le rend très tentant. La superbe couverture ne gâche rien…

    1. Vraiment, je te le conseille! J’ai mis la note de 20:20 sur Simplement Pro, je le disais, j’ai adoré cet ouvrage et ne lui ai pas trouvé de défauts… C’est assez rare pour être souligné! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s