Actualités·Challenges·Historique

Challenge Classiques #2: Le dernier jour d’un condamné

!!!!! Cette chronique est la 427ème sur le blog… mais surtout la centième portant sur un ouvrage !!!!

Image associée

Titre : Le dernier jour d’un condamné
Auteur : Victor Hugo
Éditeur : Pocket
Date de sortie : réédition du 18 janvier 2006, parution originale 1829
Prix : 1,55 €
Nombre de pages : 103 pages
Pour acheter : dans toutes les librairies 🙂
Challenge Ces classiques qui nous attirent: 2/10

 

 

Résumé :

Victor Hugo nous fait vivre intensément les derniers moments d’un être que la justice des hommes a condamné à mort. Espoir et désespoir, joies et souffrances, le séisme moral que subit cet homme, l’électrochoc de sa fin prochaine révoltent le lecteur. Ce livre est si fort, si intense, si éclatant, qu’au fond de notre âme quelque chose se fêle…

L’avis de Elodie :

J’ai lu ce classique par nécessité, l’ai relu par envie, et signe cette critique pour faire partager à tous cet ouvrage qui m’a impressionné. L’article est court, non parce que le texte l’est, mais parce que parfois l’essentiel se dit en peu de mots. Et en l’occurrence, tout ce qu’il faut retenir de cette lecture est que cet ouvrage est une splendeur.

Le titre du livre est transparent, Victor Hugo signe ici une oeuvre contre la peine de mort, et la trame du roman est prévisible. L’auteur a souvent assisté à des exécutions et, révolté, il se battit toute sa vie contre la peine de mort. Cet écrit saisissant est la plus belle trace de son engagement, ouvrage d’autant plus renversant qu’Hugo le rédigea relativement jeune, à l’âge de 27 ans.

Le livre est bouleversant, même si on s’attend aux événements. Grâce à un style simple et réaliste, on se met facilement à la place du « héros ». On le plaint, on a pitié de lui et jusqu’au bout on espère une fin sinon heureuse, du moins positive. Sans s’en rendre compte, on se retrouve à faire abstraction du crime réalisé, d’autant plus que l’auteur ne nous ne le révélera jamais, à dessein.

Voilà la force de ce roman. Il n’y a aucune place pour le jugement, pour le subjectif. Grâce au récit sans grandiloquence ni côté larmoyant, on réalise que l’on ne peut pas décider de priver de sa vie un homme. Quelle bêtise de reproduire l’erreur, de tuer celui qui a tué, de voler la vie à celui qui a volé. Pris dans les dernières pensées chaotiques d’un homme perdu, de la stupeur à la peur, en passant par la rage, puis l’acceptation de sa fin prochaine, on ne peut rester insensible. Ce manifeste prend aux tripes, littéralement. En refermant l’ouvrage, un goût amer subsiste en bouche… Comment imaginer qu’en France, on a du attendre 1981, soit 152 ans après les écrits d’Hugo, pour que la peine de mort ne soit plus pratiquée?

C’est donc un livre dont la justesse des mots marque, tout simplement. Un livre que tout le monde devrait avoir lu une fois dans sa vie.

« Et puis, on ne souffre pas , en sont-ils sûrs ? Qui le leur a dit ? Conte-t-on que jamais une tête coupée se soit dressée sanglante au bord du panier , et qu’elle ait crié au peuple : Cela ne fait pas mal ! »

« Mon corps est aux fers dans un cachot, mon esprit est en prison dans une idée. Une horrible, une sanglante, une implacable idée! Je n’ai plus qu’une pensée, qu’une conviction, qu’une certitude : condamné à mort! »  

Source image: Laurent PATURAUD

4 commentaires sur “Challenge Classiques #2: Le dernier jour d’un condamné

  1. Lu il y a longtemps et relu il y a deux ou trois ans sous sa forme graphique, ce roman m’a, comme toi, remuée… Très belle analyse d’une œuvre à la portée intemporelle.

  2. Je l’ai lu il y a très longtemps au collège, je crois, et j’avoue que je n’en ai que le souvenir d’avoir beaucoup aimé. Vu que j’ai décidé de lire tout Victor Hugo dans les prochaines années (du moins son oeuvre romanesque pour commencer), une relecture arrivera plus ou moins vite et ton article donne envie qu’elle arrive vite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s