Livres·Science Fiction/ Horreur/ Policier

Les brigades fantômes

Auteur : John Scalzi

Parution : 2007

Nombre de pages : 407

Editeur : Bragelonne, l’Atalante

Où se le procurer : Amazon, Bragelonne

Note : 5/5 ♥

Suite du vieil homme et la guerre

Résumé :

Jared Dirac est un membre des « brigades fantômes ». Des super-soldats, produits du meilleur de l’ingénierie génétique humaine, créés artificiellement à l’âge adulte. Leur but est de former les forces spéciales des FDC. C’est à eux que l’humanité confie les missions les plus dangereuses. Mais Dirac a une chose de plus que ses frères d’armes. Son cerveau abrite la conscience copiée d’un éminent scientifique qui a trahit l’humanité en s’alliant avec trois races aliens. En implantant la conscience du traître dans le corps d’un de leurs soldats les FDC espèraient accéder à ses connaissances, et ainsi découvrir ses projets. Et si ses motivations demeurent inconnues, les conséquences de sa trahison pourraient être rien de moins que la destruction de toute l’espèce humaine.

L’avis de Clement:

Les brigades fantômes est la suite directe du Vieil homme et la guerre, et bien qu’il puisse être lu indépendamment de ce dernier je vous conseille vivement de les lire dans l’ordre de parution. J’avais beaucoup aimé Le vieil homme et la guerre, et comme je disais en conclusion de ma chronique sur ce livre je trouve Les brigades fantômes encore meilleur.

L’un des principaux changements est l’abandon du récit à la première personne pour une écriture plus classique, avec une alternance de point de vue de différents personnages. On y perd une part du côté immersif que peut avoir l’écriture à la première personne, mais en même temps alterner différents points de vue permet d’avoir une vision plus large de l’univers dans lequel l’histoire évolue, ce qui en fin de compte contribue à renforcer l’immersion dans celle-ci je trouve (oui ça peut sembler paradoxal). Le style est semblable à celui du Vieil homme et la guerre, avec le même humour très « pince-sans-rire ».

Je trouve également Les brigades fantômes mieux maîtrisé que Le vieil homme et la guerre au niveau du rythme. Les scènes d’expositions sont moins nombreuses (nombre de technologies utilisées ayant déjà été décrites dans le premier opus), Scalzi semblant avoir choisi de se concentrer sur l’action. Côté scénario, si Les brigades fantômes présente certaines similitudes avec son prédécesseur, il s’en démarque au niveau des enjeux que ce soit pour l’histoire (ici l’humanité toute entière est clairement en danger) comme pour les personnages.

Les personnages d’ailleurs sont à mes yeux l’un des principaux points forts des Brigades fantômes, à commencer par le personnage principal, Jared Dirac. Né à l’âge adulte, créé dans le seul but de protéger l’humanité et avec dans son cerveau la conscience d’un autre, il doit construire sa propre identité et se trouver sa propre raison d’être. Cette quête existentielle constitue l’un des éléments centraux du roman, et je trouve qu’elle contribue à faire de Jared Dirac l’un des personnes les plus humains de la fiction, car lui doit apprendre à le devenir. Les autres personnages principaux (Jane Sagan, déjà rencontrée dans Le vieil homme et la guerre, le traître Charles Boutin et Cainen, un scientifique rraey contraint de travailler pour l’humanité), s’ils ne sont pas aussi développés que Dirac, sont tout de même très bien écrits, particulièrement Cainen je trouve. De manière générale je n’ai trouvé aucun des personnages ridicule ou caricatural, même si certains seconds rôles auraient gagnés à être plus étoffés, mais je pense que John Scalzi a cherché à privilégier le rythme du roman.

Un autre point fort des Brigades fantômes dont je voulais parler sont les thématiques abordées. J’avais déjà dit dans ma chronique sur Le vieil homme et la guerre que la bonne SFFF se caractérise entre autres choses par sa capacité à nous parler de sujets plus complexes en filigrane du récit. On retrouve ici les réflexions sur l’humanité déjà abordées dans le précédent livre, mais en plus développées puisque la quête d’humanité de Dirac constitue l’un des éléments centraux du récit. Parmi les autres thèmes évoqués citons également le trans-humanisme, la conscience, l’impérialisme, ou encore le libre-arbitre (étroitement associé à celui de l’humanité).

Enfin troisième point fort des Brigades fantômes, plus par rapport au premier livre qu’intrinsèque celui là, j’y ai trouvé les différentes races aliens mieux développées. Celles-ci ne se limitent plus au rôle d’adversaire des héros. Elles ont désormais des personnages nommés (Cainen), leur organisation politique (très importante pour le passage sur Enesha), même leur psychologie est développée (les obins). John Scalzi réussit même à susciter de l’empathie pour ces races aliens alors même qu’elles sont clairement hostiles à l’humanité. Cette dernière (ou du moins son avatar politique, l’Union Coloniale) apparaît au contraire encore plus ambiguë voir nuisible que dans le précédent opus.

En conclusion

Les brigades fantômes est un très bon roman de SF, bien écrit, avec une histoire captivante de bout en bout, de très bon personnages, et des thèmes de fond d’une grande profondeur. Même si vous n’aimez pas trop la SF je vous conseille vivement ce livre (ainsi que son prédécesseur).

Portez vous bien et n’oubliez pas : la lecture, c’est l’aventure !

Ils en parlent aussi:

2 commentaires sur “Les brigades fantômes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s