Action/Thriller/Policier·Adaptations de romans·Films

D’une version à l’autre #1: Robin des Bois

Ce n’est pas un secret, Hollywood ADORE faire des remake des films qui marchent bien en salles, après avoir généralement bien épuisé le filon avec des suites plus ou moins sensées.

Autre info qui n’est pas un scoop, je suis bon public. Je fais partie de ces gens qui vont hurler à la manipulation, râler contre le manque d’imagination des studios… et ce, en achetant l’air innocent leur ticket de cinéma en ligne. Bah oui, si déjà on a envie de ronchonner, autant avoir les arguments bien affutés. Et sait-on jamais, peut-être qu’une bonne surprise sera à la clé.

Dans le genre « on connaît l’histoire mais on recommence quand même », les films sont donc légion, et vous l’avez compris grâce au petit # du titre, c’est l’occasion pour moi de faire (encore) une suite d’articles à thème. Voici le premier, portant sur Robin des Bois.

Résumé classique

Robin des Bois est un noble déchu, revenant des croisades. Il vole les riches pour donner aux pauvres, et lutte contre le Prince Jean qui veut voler le trône d’Angleterre à son frère Richard Coeur de Lion parti guerroyer en Terre Sainte.

Versions écrites

On retrouve des traces de Robin des Bois dès le Moyen-Age classique, dans les années 1200. Pour l’anecdote, le patronyme « des Bois » en français est une erreur, Robin Hood en anglais signifiant avec une capuche. La traduction française a confondu « hood » avec « wood », c’est-à-dire « bois ». Robin des Bois est le héros de nombreuses balades populaires. Walter SCOTT avec son « Ivanhoé » en livre la première version romanesque réellement connue, avant « Le Prince des Voleurs » de DUMAS 60 ans plus tard.

Au cinéma

En réalité, on compte plus d’une trentaine de versions, mais j’ai choisi d’évoquer les 4 plus connues. Le premier film date de 1908, c’est un film muet en noir et blanc intitulé « Robin Hood and his Merry Men », réalisé par Percy SLOW. On peut signaler aussi le cultissime « La Rose et la Flèche » de 1976 avec Sean Connery, que je n’ai pas mis dans cette liste mais que je me devais de citer.

  • Le plus classique, le plus drôle, le plus kitsch: Les Aventures de Robin des Bois (1938)

 

La version qui a bercé mon enfance, c’est celle où joue Errol FLYNN. Il s’agit d’un film en Technicolor, ce qui permet de profiter de coloris… intéressants. L’acteur principal est saucissonné dans un collant vert fluo, il court partout, virevolte et tue des ennemis devenus aussi verts que son collant dès qu’ils le voient apparaître. Pas de cut, que des prises larges où l’on voit l’acteur traverser le champ d’un pan à l’autre, super exercice de cardio, en démolissant du méchant à coup de fleuret affuté.

Les faux raccords sont présents, certes, dédicace à un soldat qui l’air de rein se rampe puis se relève après avoir été embroché, mais même ces erreurs ont du charme. Le duo FLYNN-DE HAVILLAND est une splendeur de charme et de délicatesse, et aucun autre couple n’incarnera aussi bien Robin et Marianne.

Bref, c’est épique, c’est culte, et Disney ne s’y trompera pas, en reprenant 30 ans plus tard les scènes quasiment au millimètre près…

sorry not sorry, j’étais obligée de mettre ce gif!
  • Le plus « mignon »: Robin des Bois, version Disney (1973)

21e classique d’animation de la firme aux oreilles, le film a essuyé de nombreuses critiques à sa sortie en salle. En effet, valoriser un héros qui vole n’a guère été apprécié par les fans bien pensants de Disney! Le succès a été moyen, le studio était encore impacté par le décès de Walt et ne savait pas comment gérer l’après, que ce soit en terme de création ou de communication.

Si le dessin animé n’est pas désagréable, il m’en est resté une forte impression de déjà-vu… aisément explicable. En effet, dans une volonté d’économie, les animateurs ont repris les dessins d’autres films en les modifiant légèrement les adapter aux  personnages de « Robin ». Ainsi, Petit Jean et dame Gertrude correspondent à Baloo et King Louie dans « Le Livre de la jungle » et le duo Robin / Belle Marianne sont à mettre en parallèle avec Thomas O’Malley et Duchesse dans « Les Aristochats »…

Avec cette version de « Robin des Bois », on assiste donc à une copie du « Roman de Renard » avec des personnages dont les mouvements sont similaires à ceux d’autres dessins animés. Autant dire que l’intérêt est hélas limité… Mais bon, c’est un Disney, j’ai une forme de tolérance particulière envers leurs productions, d’où la présence de ce film dans ce classement!

 

  • Le meilleur, tout simplement: Robin des Bois, Prince des Voleurs (1991)

Pour moi, le meilleur « Robin des Bois », rien que cela. Mais il suffit de voir les récompenses gagnées par le film pour voir à quel point les points de vue divergent, et ce, de manière forte! Le film a reçu un Razzie Award du pire acteur pour la prestation de Kevin Costner… et le BAFTA Award du meilleur acteur dans un rôle secondaire, remporté par Alan Rickman.

Personnellement, Kevin Costner ne m’a pas choquée dans ce film. Alors oui, c’est surjoué, il y a des erreurs d’un point de vue historique (longue vue, poudre ou avis de recherches imprimés… la liste est longue!), le scénario est parfois exagéré, les effets spéciaux ont plutôt mal vieilli… Et alors? C’est ce qui fait de film une jolie petite madeleine de Proust.

Le casting est époustouflant, Rickman est renversant dans le rôle du méchant shérif, et Costner, Freeman ou Mastrantonio s’amusent comme des fous et cela se ressent pour notre plus grand plaisir.  Non crédité sur l’affiche du film, Sean Connery fait une apparition surprise dans la scène finale, dans le rôle du roi Richard Coeur de Lion, un clin d’oeil que j’ai adoré. Il avait joué le rôle de Robin dans La Rose et la Flèche en 1976, la boucle a donc été bouclée de la plus jolie façon qui soit!

Et que dire de la chanson? « Everything I Do, I Do It For You » est devenue culte, tout simplement! Tout comme ce film que j’adore, en fait…

  • Le plus juste historiquement: Robin des Bois (2010)

Il y a maintenant 10 ans, me revoilà au cinéma pour une énième revisitation du mythe. Je dois l’admettre, j’étais réticente. Je ne suis pas particulièrement fan de Russel Crowe et pour moi, Cate Blanchett est Galadriel, je n’arrivais pas à l’imaginer en Marianne. A la fin du film, j’avais passé un excellent moment de divertissement… tout en ayant eu l’impression d’avoir vu une version plus joyeuse de « Gladiator ». Le réalisateur est le même. J’évoquais la reprise de scènes de précédents films dans la version de Disney, et bien j’ai eu le même sentiment pour ce « Robin des Bois ». Les plans sont très semblables entre « Gladiator » et « Robin », ce qui m’a un peu destabilisée.

Néanmoins, d’un point de vue historique, ce film est le plus pointilleux. On sent que le réalisateur Ridley Scott a voulu être pointilleux, et c’est un plaisir pour les yeux. Les scènes d’action sont superbes, certaines ont nécessité plus de 1000 figurants, et cela fonctionne parfaitement. Pour être honnête, si j’ai passé un bon moment de cinéma, je n’ai pas eu le coup de coeur pour cette version et vous l’aurez compris, je n’ai pas réussi à dépasser mes réserves quant au casting. Mais cela reste un joli film!

Pour l’anecdote, j’ai découvert qu’à cause de droits d’adaptation négociés avec la société détentrice des droits de Robin Des Bois, Russell Crowe n’a pas porter de vêtements de couleur verte et n’a pas eu le droit de tirer plus de quinze flèches au cours du film! Incroyable comme on peut chipoter sur des détails…

Moyennement, mais je te pardonne.

Voilà pour cet article un peu particulier! Je pense poursuivre la prochaine fois avec toutes les versions de « La Belle et la Bête » ou « Dracula », à voir selon ce que j’ai envie de revisionner. J’espère que cette chronique d’un nouveau genre vous aura plu (et que toutes les vidéos / gifs incrustés fonctionnent!) … A tout bientôt et merci de m’avoir lue!

Elodie

Sources:

12 commentaires sur “D’une version à l’autre #1: Robin des Bois

  1. J’ai vu celui de Disney et probablement celui des années 90. Même si Robin des bois est un héros que j’apprécie, j’avoue ne pas avoir creusé le sujet plus que cela. Merci pour cet article riche en infos.

  2. D’abord, j’aime beaucoup ton idée d’article et suis impatiente de découvrir celui sur La Belle et la Bête bien que Dracula me tente aussi beaucoup !
    Je garde un souvenir nostalgique du film Disney même si enfant, il ne faisait pas partie de ceux que mon frère et moi regardions régulièrement…
    Quant à la version avec Russel Crowe, j’avais été très très agréablement surprise. J’étais allée voir le film juste parce qu’à l’époque j’avais une carte UGC illimitée, et je suis ressortie bluffée ! Et merci pour l’anecdote, c’est déconcertant de voir à quel point les dessous des productions peuvent être absurdes…

  3. J’avais bien apprécié le dessin animé, ça remonte à loin la dernière fois que je l’ai vu, j’étais encore gamine 😂 Il me semble que j’ai vu le film de 2010 mais je ne suis pas certaine, il ne me reste plus qu’à découvrir les deux autres 😄 Bisous et bonnes fêtes 😘

  4. « Robin des bois » de Ridley Scott pointilleux historiquement …. euh ….. non.
    Ce monsieur expliquera mieux que moi

    Sinon perso j’adore la version avec Kevin Costner, un film d’action-aventure qui sent bon les années 90 comme on en fait plus

    1. Disons que j’avais l’impression qu’il y avait moins d’anachronismes dans celui de Scott que dans celui de Reynolds 😉 Mais historiquement juste ou non, il est bien moins sympa à regarder que celui avec Costner ^^

  5. Article vraiment passionnant, je l’ai adoré et j’ai hâte de lire les autres ! 😁 J’aime beaucoup le personnage de Robin des bois, mais j’ai dû mal avec ses différentes adaptations. Il y en a une que j’adorais quand j’étais enfant, mais je sais plus laquelle c’est…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s