Films·Musique

Rocketman

Résultat de recherche d'images pour "rocketman"Date de sortie: 29 mai 2019

Réalisé par: Dexter FLETCHER

Avec: Taron Egerton, Jamie Bell, Richard Madden, Bryce Dallas Howard

Note (sur 5 ♥)♥♥♥

Durée: 2h01

Bande annonce:

Synopsis:

Rocketman nous raconte la vie hors du commun d’Elton John, depuis ses premiers succès jusqu’à sa consécration internationale.
Le film retrace la métamorphose de Reginald Dwight, un jeune pianiste prodige timide, en une superstar mondiale. Il est aujourd’hui connu sous le nom d’Elton John.
Son histoire inspirante – sur fond des plus belles chansons de la star – nous fait vivre l’incroyable succès d’un enfant d’une petite ville de province devenu icône de la pop culture mondiale.

L’Avis d’Elodie:

J’ai un amour un peu kitsch pour Elton John. Je mets au défi qui que ce soit de ne pas chantonner « Don’t go breaking my heart » dans la voiture quand cette chanson passe sur RTL2. Car oui, j’ai mes références mesdames et messieurs. Le film est sorti en mai, et je n’avais pas eu l’occasion de le voir au cinéma. Pour mon anniversaire, mon cher et tendre m’a notamment offert le dvd du film, avec un vinyle best of d’Elton John.

Visionnage passé, je suis plutôt dubitative. Les points positifs ont été aussi conséquents qu’une fin qui m’a laissée.. sur ma faim?

Le film commence fort. On y voit un Elton John, habillé avec une tenues orange absolument extravagante. Il s’assoit parmi les alcooliques anonymes, et enlève les éléments de sa tenue au fur et à mesure de ses confessions. Il explique:  » Je m’appelle Elton Hercules John et je suis un alcoolique, un cocaïnomane, un accro du sexe. Et boulimique. Un acheteur compulsif avec un problème de cannabis, sans parler des médocs. Et de la gestion de mes colères. » Le ton est donné.

https://www.lesoir.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2019/05/28/node_227505/26594095/public/2019/05/28/B9719754770Z.1_20190528143119_000+GOJDNEKCN.1-0.png.jpg?itok=6d04t-p41559119627

Le film mêle donc moments de vie et chansons liées à ces instants, incroyablement bien interprétées par Taron Egerton. On ne peut s’empêcher de comparer ce film avec son prédécesseur « Bohemian Rhapsody » sur Freddy Mercury.  Quand Rami Malek nous livre une performance telle qu’on ne sait si on le voit lui ou Freddy, Taron lui met sa patte dans le rôle. On voit l’acteur nous proposer sa vision d’Elton John, et c’est ce que j’ai aimé le plus dans le film, cette originalité dans l’interprétation, cette absence de confusion entre l’acteur et le rôle. Taron Egerton est incroyable, j’ignorais que l’acteur de Robin de Bois et Kingsman savait aussi bien chanter!

Le film se veut empli de sexe, drogue et rock’n’roll, mais l’ensemble manque de cohérence et est un peu fade au final. Certaines scènes sont tout simplement épiques, comme la première au « Troubadour », boîte de nuit californienne dans laquelle Elton John a démarré sa carrière,  ou certains moments de concert. La mise en scène est innovante, certains passages sont oniriques et poétiques, tel l’instant où tout le monde flotte en apesanteur lors de « Take me to the Pilot ».

Mais la magie retombe hélas vite et des longueurs sont trop souvent présentes… La descente aux enfers d’Elton John arrive de manière un peu gratuite et ne m’a guère touchée. Elton John, pour moi, est une figure pop rock absolue, un homme fantasque sûr de lui… Et ici il est représenté sous les traits d’un pleurnicheur excentrique. Si j’ai été emplie de compassion pour son enfance difficile, je n’ai pas été réellement émue par ce biopic…

https://www.rollingstone.fr/RS-WP-magazine/wp-content/uploads/2019/05/Rocketman-OK.jpg

Heureusement, le casting est des plus réussis. Vous l’aurez compris, Taron Egerton est irréprochable dans sa proposition d’Elton, mais le reste des acteurs n’est pas en reste. J’ai adoré Bryce Dallas Howard est renversante dans le rôle de la mère d’Elton, à la fois mauvaise et attendrissante dans sa souffrance.

Mais la révélation est bien Richard Madden dans le rôle de John Reid, manager véreux et amant d’Elton John. On dresse dans ce film un portrait bien immonde de cette figure controversée, et Richard l’incarne de manière incroyable. Si le couple se sépare en 1975, après cinq ans de relation destructrice, Reid continuera de tenir la gestion de la carrière d’Elton John jusque dans les années 2000. Dans le film, leur relation est brossée de manière dramatique, et cela fait partie des points forts de cet opus, la dualité forte entre Elton et Taron et cet antagonisme magnétique.
Pour l’anecdote, on retrouve ce personnage de John Reid également dans « Bohemian Rhapsody », le rôle était tenu par Aiden Gillen, lui aussi révélé dans « Game of Thrones » comme Richard Madden.

https://www.vanityfair.fr/uploads/images/thumbs/201922/6a/vf_rocketman_richard_madden_4489.jpeg_north_1200x_white.jpg

La fin est une vraie déception à mes yeux. Le couperet tombe violemment, on ne s’y attend pas, et un instant de flottement passe. Tout est bien qui finit bien, et c’est décevant. Dans « Bohemian Rhapsody », l’apothéose lors du Live Aid permet de souligner la tragédie de la vie de Mercury, ici dans « Rocketman » on est sur une glorification sous forme de happy end insipide.

En conclusion:

Je ne sais vraiment pas comment me positionner envers ce film. Certains passages ont été complètement incroyables et m’ont fascinée, notamment lors du début du film, mais ils ont été bien vite noyés dans les longueurs et la naïveté. Les acteurs sont efficaces, mais ne parviennent pas à pallier les décalages de rythme de ce biopic.

C’est un film sympathique, que je suis heureuse d’avoir vu, et il m’a fait passer de bons moments. Mais il ne tient hélas pas toutes ses promesses… je pense qu’Elton John a été trop présent dans la conception du film et a trop édulcoré sa vie. Dommage!

Pour aller plus loin:

Source image de couverture: nytimes.com

2 commentaires sur “Rocketman

  1. C’est parfois déstabilisant de ne pas arriver à se positionner par rapport à une œuvre, surtout quand elle concerne un artiste que l’on apprécie, mais j’ai aimé ta manière d’évoquer ce film et les sensations mitigées qu’il t’a laissées.

  2. Je ne l’ai pas vu mais mon homme et moi prévoyons ça bientôt. Comme je n’ai personnellement aucune attente sur ce film, j’espère avoir un avis plus « positif » que le tien, 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s