BD·BD, Comics et Mangas

Chasseurs d’Aurore

Chasseurs d'AuroreAuteure: Samantha BAILLY et MUNASHISCHI
Date de parution: novembre 2019
Nombre de pages: 76
Édition: Nobi Nobi
Prix: 19,90 euros
Note: 5/5

Résumé :

Au cœur de vallons verdoyants, rayonne la lumineuse cité de Coupelune. Mais perché dans un palais au dôme étincelant, le jeune empereur Fen, qui a pourtant tout pour être heureux, dépérit. On le dit atteint de la maladie qui se propage depuis des décennies : la mélancolie. Afin de le guérir, la jeune et courageuse Mune, accompagnée de son acolyte Janus et de son fidèle chat Hélios, va tout faire pour tenter de réussir l’impossible : braver le froid et les dangers du Norvif afin de ramener une aurore boréale, phénomène mystérieux aux pouvoirs merveilleux…

L’Avis d’Elodie:

J’avais déjà évoqué cet ouvrage dans l’article Top 5 des BDs qui me donnent très envie, et une fois le livre acquis, j’ai réalisé qu’il fallait que je lui offre une chronique à sa hauteur, rien que ca!

Commençons par évoquer les auteures. De Samantha Bailly, je connaissais « Ce qui nous lie », un ouvrage que j’ai acquis lors des Imaginales 2018. J’avais pu rencontrer à cette occasion cette auteure. J’ai réalisé par le biais de cet article combien elle est prolifique, en allant sur son site j’ai pu découvrir qu’elle est l’auteure de plus d’une vingtaine d’ouvrages, c’est impressionnant!

L’artiste Munashischi est une Japonaise, spécialisée dans le dessin steampunk. Je ne résiste pas à l’envie de poster ici l’une de ses illustrations que je préfère. Je suis impressionnée par la quantité de détails que recèle ses dessins…

https://www.ici-japon.com/wp-content/uploads/2012/03/pixiv-munashichi-3.jpg

Le livre est conseillé à partir de 8 ans, le style d’écriture est certes simple, mais la quantité de mots (parfois, deux doubles pages remplies sans dessin) freinera potentiellement un lecteur hésitant. Néanmoins, ce n’est pas parce que c’est destiné à un jeune public que les adultes n’y trouvent pas leur compte, au contraire. C’est une chose qui m’a impressionnée. Ce livre est vraiment fait pour tout le monde et quelque soit son âge on peut s’y intéresser et prendre plaisir à la lecture, jolie performance en soi. Les mots sont classiques certes, mais choisis, les descriptions sont belles. L’ensemble est d’une poésie rare, parfaitement rehaussée par des illustrations sublimes.

Un arc vert danse au-dessus des arbres. une aurore-boréale ondule se courbe, passe par des nuances de jaune et de rose. L’illumination semble animée d’une vie inconnue, mystérieuse et profonde.

chasseurs_d_aurore_1

Le sujet abordé n’est pas aisé, le livre parle de la mélancolie, voir de la dépression. Une jeune enfant, sentant le mal l’approcher, se lance dans une quête impossible: trouver une aurore boréale, censée guérir le mal. Accompagnée de son chat et d’un ami qu’elle rencontre sur une route semée d’embûches, elle cherche le remède à cette maladie…

Le récit est emplie de subtilité et de délicatesse. Se pose la question de ce qui est important dans la vie, du fait que le chemin importe autant, sinon plus, que l’arrivée. Samantha Bailly nous rappelle que peu importe la route qu’on choisit, tant qu’on est bien accompagné, et que les solutions sont parfois plus évidentes qu’on ne le pense. Autant de jolies leçons évoquées avec douceur.

Pour chasser la noirceur de la mélancolie, il faut laisser entrer l’inconnu dans sa vie.

Un petit point sur le format … 279 x 369 mm, c’est très grand, et j’ai beaucoup aimé ce choix! On est « englouti » dans le livre, on entre au sens littéral dans les illustrations. Ce genre de taille est affectionnée chez les éditeurs jeunesse, car cela permet de s’investir physiquement dans la lecture et de se couper des distractions extérieures. Et j’ai adoré le fait qu’on le propose aussi à l’adulte que je suis!

En conclusion:

Vous l’aurez compris, c’est un authentique coup de coeur que j’évoque ici. L’ouvrage lie texte ciselé et illustrations sublimes, c’est pour un livre à ne pas rater, qui a sa place dans toutes les bibliothèques!

Ces blogs qui en parlent aussi:

 

2 commentaires sur “Chasseurs d’Aurore

  1. Déjà dans ma wish list, tu me donnes encore plus envie de découvrir cet ouvrage qui a l’air magnifique autant sur le fond que la forme. Quant à cette thématique de la dépression et de la mélancolie, je trouve intéressant de la mettre en scène dans un ouvrage jeunesse qui pourra s’adresse à tous…

  2. L’illustration est superbe. 😍
    J’ai lu Les stagiaires de Samantha Bailly et je n’ai pas été emballée plus que ça. Mais ça tenait plus de la trame que de la qualité de plume. Ce qui nous lie m’avait plu. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s