Fantasy et Fantastique·Livres

Les Aventuriers de la Mer – Intégrale 2

Amazon.fr - Les Aventuriers de la mer, L'intégrale Tome 2 : Brumes ...Auteur : Robin Hobb

Dates de parution: 1998-2000 (édition américaine) ; 2001-2007 (édition française)

Édition : J’ai lu

Nombre de pages : 891

Pour l’acheter : J’ai Lu Editions, dans toutes les bonnes librairies ou sur n’importe quel site de vente en ligne

Note : 5/5

ATTENTION : cette chronique risque de spoiler certains éléments du premier tome. Même si je vais essayer d’en révéler le moins possible pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture, je vous recommande vivement d’avoir lu Les Aventuriers de la mer Intégrale 1 avant de lire cette chronique. Donc à partir de là si vous continuez, ce sera à vos risques et périls, vous aurez été prévenu. Bonne lecture !

Résumé:

Le sort s’acharne sur la famille Vestrit. Vivacia et Hiémain sont aux mains du pirate Kennit, qui compte bien convaincre la vivenef de devenir son navire personnel. Avec un tel instrument, son rêve de devenir roi des pirates pourrait bien devenir réalité. A Terrilville la situation financière de la famille devient de plus en plus difficile, d’autant plus que l’organisation d’une expédition de secours absorbe les dernières ressources des Vestrit. Seul le mariage de Malta avec Reyn Khuprus, dont la famille détient les créances de la Vivacia, semble pouvoir arranger les choses à court terme. Et comme si ces problèmes ne suffisaient pas, les marchands de Terrilville risquent de se retrouver au cœur des luttes de pouvoirs entre le gouverneur de Jamailla, ses nobles, et les états chalcédiens.

L’ avis de Clément:

Avec Les Aventuriers de la mer j’étais replongé avec grand plaisir dans l’univers de Robin Hobb, que j’avais découvert avec L’assassin royal. Et comme je disais en conclusion de ma chronique de l’intégrale 1, cette intégrale 2 tient toutes ses promesses et même plus encore.

L’histoire tout d’abord est encore plus captivante que celle du premier, ou plutôt devrais-je dire les histoires. A celles du premier tome (Althéa qui veut récupérer son navire, Hiémain qui cherche sa place dans un monde nouveau pour lui, Kennit qui veut devenir le roi des pirates, etc) s’ajoutent de nouvelles : les mystères de la cité des anciens explorée par les marchands du désert des pluies, la quête des serpents de mer, ou encore les intrigues politiques à la cour de Jamailla (dont les ramifications vont faire basculer la situation de Terrilville), pour ne citer que celles-là. Toutes ces histoires évoluent parallèlement, se croisent parfois, et on passe de l’une à l’autre avec fluidité, Robin Hobb montrant s’il était encore nécessaire sa maîtrise de l’écriture scénaristique. Les quasi 900 pages de cette Intégrale 2 se boivent comme du petit lait.

Les personnages gagnent eux aussi en profondeur et deviennent encore plus intéressants. J’ai beaucoup aimé notamment le triangle Hiémain-Kennit-Etta, association improbable unie dont les liens se développent plus ou moins malgré eux, jusqu’à me sembler quasiment familiaux à la fin du roman. Kennit et Etta tiennent quasiment lieu de figures paternelle et maternelle pour Hiémain dans ce tome, et chacun fait ressortir ce qu’il y a de meilleur chez les deux autres. La relation entre Hiémain et Kennit m’a également fait penser par moment celle entre Fitz et le Fou dans L’Assassin Royal, avec Hiémain dans le rôle du Fou et Kennit dans celui de Fitz (ceux qui ont lu comprendront probablement, pour les autres lisez L’Assassin Royal).

Autre évolution positive (et très bonne surprise de ce tome 2), celle de Malta, la fille de Keffria Vestrit et Kyle Havre, et nièce d’Althéa. La pimbêche insupportable du premier tome, sournoise manipulatrice uniquement préoccupée par ses toilettes et ses copines a laissé place à une jeune femme prête à tout pour sauver son père. Elle fait même preuve de courage lors des « événements » du bal d’été, lorsqu’elle décide de « sauver » Reyn du dragon, ou lors de la catastrophe qui survient à la fin du livre (mais je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler). Sa relation avec Reyn est également approfondie dans cette Intégrale 2, et semble commencer à devenir vraiment de l’amour réciproque (ce qui n’était pas le cas pour Malta dans l’Intégrale 1). Un très bon personnage dont l’évolution est l’un des éléments les plus intéressant de ce tome, et que je suivrai avec grand intérêt dans le prochain. Les autres personnages, anciens (Althéa, Brashen, Ronica et Keffria, etc) et nouveaux (Sérille, Cosgo, Tintaglia) sont eux aussi très bien écrits et intéressant, bref, un sans faute de ce côté.

L’univers s’étoffe également. Les personnages découvrent de nouveaux lieux, comme le fleuve du désert des pluies, le village arboricole de Trois-Noues et les ruines de la cité des Anciens. L’environnement géopolitique gagne également en profondeur avec l’introduction des intrigues à la cour de Jamailla, de Chalcède et des Premiers et Nouveaux Marchands. Ce tome apporte également les réponses à certaines questions posées par le premier, à propos des secrets des vivenefs ou sur les serpents de mer notamment. Et je ne suis pas peu fier de pouvoir dire que j’avais deviné les réponses avant que le livre ne me les donne, même si je dois admettre qu’elles ne sont pas si difficiles à trouver, surtout si est familier de la SFFF et si on a déjà lu L’Assassin Royal (oui j’en profite pour faire de la pub pour cette série, lisez là, c’est vachement bien).

Enfin côté style on retrouve là encore les qualités du premier tome : découpage qui prend le temps de développer l’histoire et l’univers sans temps morts, écriture immersive qui fait vivre et ressentir les événements avec les personnages, etc. Bref Les aventuriers de la mer Intégrale 2 est un régal à lire. Comme je disais en début de chronique, ce sont près de 900 pages qui se dévorent toutes seules.

En conclusion:

Cette suite tient toutes ses promesses et même plus encore. Comme je disais au début je pense que Robin Hobb est un auteur majeur de la SFFF contemporaine, et c’est vraiment dommage qu’elle ne soit pas plus connue en dehors du public « spécialisé » dans le genre. A l’heure où les adaptations en série TV de livres de SFFF se multiplient (Game of Thrones évidemment, The Witcher, Altered Carbon, etc), c’est vraiment dommage que personne ne se soit encore lancé dans une adaptation des Aventuriers de la mer (ou de L’assassin royal).

Alors si vous aimez les récits d’aventures dans des univers fantastiques, avec une intrigue captivante et de bons personnages, lisez Les aventuriers de la mer Intégrale 2. Et en plus vous pourrez assister à la naissance d’un dragon !

Portez-vous bien et n’oubliez pas : la lecture, c’est l’aventure !

A suivre : Les aventuriers de la mer Intégrale 3

Ces blogs qui en parlent aussi:

Source image de couverture: photographie d’ Enric Adrian Gener.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s