Actualités·Tags

Choisir un livre: les Ouvrages illustrés (BD, mangas, comics, romans graphiques…)

En janvier 2016, je m’étais lancée dans une série d’articles sur comment choisir un livre. 7 réponses plus tard (Les tests et autres combines, Le Tarif, L’Anatomie, Les prix littéraires, Les Editeurs #1; Bookcrossing, Lieux à Lyon), j’ai eu envie de poursuivre cette réflexion, en évoquant cette fois ci mes errances et questionnements sur le monde du dessin et de l’écrit.

Histoire personnelle

Enfant, je regardais les BD avec un mélange de curiosité et, avouons-le, de dédain. J’étais assez maligne pour lire des « vrais » livres et ne comprenais pas la ruée de mes camarades sur les mangas du BCDI (#petitepéteuse). A la maison, on fronçais les sourcils lorsque je m’approchais de la télé pour regarder un dessin animé, alors que dire d’un livre avec des images? Du coup, je me suis donc privée stupidement et longtemps de jolis plaisirs.

Arrivée au lycée, Bac L oblige, j’ai du moult ouvrages parfois un peu trop pédants pour moi, et ai eu envie de légèreté pour occuper mes moments désœuvrés. Je me suis alors tournée vers le manga, qui devenait alors hyper populaire. J’ai rencontré des gens passionnés, dont notamment la gérante de Farfouilles à Strasbourg, grâce à qui j’ai découvert la magie des affiches signées et des mangas de collection. J’y ai acquis « Chobits », « Card Captor Sakura » (qui m’avait bien distrait enfant devant la télé quand par miracle je pouvais m’en approcher),  » Alice 19th », « Fullmetal Alchemist »… Des découvertes éclectiques, c’est que je me cherchais monsieur madame.

P1050778

Farfouilles, c’est place St Etienne à Strasbourg 😉

Cette découverte tardive du monde graphique est plutôt ironique quand on songe que je suis passionnée de dessin au point d’en avoir fait mon métier, mais que voulez vous, à la maison la BD c’était pour ceux qui ne savaient pas lire.

Un cliché persistant dans notre société, tout comme les poncifs envers la littérature jeunesse, j’y reviendrais surement dans un article prochain. Lire une BD, c’est ne pas réussir à lire un roman. C’est bêtifier l’enfant. Après tout, au sortir de la Seconde Guerre, les professionnels de l’enfance voient dans les «illustrés» comme Le Journal de Mickey une corruption de la jeunesse! Et c’est une opinion qui hélas est encore bien actuelle…

J’ai poursuivi mes découvertes en réalisant que le monde de la BD ne s’arrêtait pas aux « Spirou » et « Tintin », mais recelait de véritables trésors comme  » Siegfried » ou « Fées & Automates. Ce monde là, c’est celui aussi des comics, avec de mon côté mon amour irrationnel pour « Superman » ou « Aquaman ». C’est celui des mangas, donc, évoqués précédemment.

Résultat de recherche d'images pour "la légèreté"Mais la vraie révélation a été dans un rayon de la Fnac (comme quoi tout arrive) en errant par curiosité dans un rayon intitulé « romans graphiques ». Un texte, souvent d’un grand auteur, allié à de sublimes dessins, souvent d’un grand artiste ;. Ce jour là, j’ai découvert la plume de Catherine Meurisse, avec son ouvrage La Légereté, mais dans un joyeux chaos.

Car la Fnac, devant ce nouveau corner empli d’ouvrages variés, d’Art Spigelman, Meurisse donc, Mathou ou Uderzo, bonjour le bordel, j’ai été submergée par l’incompréhension.

Mettre sur la même étagère un livre sur la Shoah, un sur les attentats, un feel good moderne et un sur les Gaulois, les 4 de qualité, mais n’empêche… J’ai réalisé qu’à la Fnac comme partout, on ne savait pas faire le tri entre les différentes catégories d’ouvrages illustrés. Et que moi aussi, j’avais du mal.

BD, comics ou manga?

Et on en vient à la raison de cet article, la difficile différenciation entre tous les types de créations graphiques actuelles. Chacune de ces catégories est difficilement définissable, et trouver son style de lecture dans cet imbroglio peut ne pas être aisé. Qu’on soit bien clair, les descriptions suivantes ne sont qu’une généralisation, et ne se veulent pas définition.

La BD est désignée comme le 9e art. Elle composée de cases et de dessins, avec pas ou très peu de textes en dehors de lesdites cases. On assimile la BD comme un art souvent franco-belge, ou du moins très européen. La BD a gagné en crédibilité lorsque qu’en 1992 Art Spigelman a gagné le prix Pulitzer avec sa bande dessinée « Maus », évoquant la Shoah. Une mise en valeur tardive quand on songe qu’on place souvent les origines de la BD aux années 1830…

Le comics est souvent sous la forme d’un magazine, et les plus célèbres de ces fascicules narrent généralement l’histoire d’un super héro. Quand on parle de comics, on évoque la culture américaine, car là bas que s’est développé le genre, grâce notamment au travail de grands noms comme Kirby (Captain America) ou Stan Lee (Spider Man, Thor…).

Le manga se réfère lui à un ouvrage de plus petit format, se lisant de droite à gauche, et dessiné en noir et blanc. C’est l’équivalent de la BD au Japon. A noter que les Français sont les seconds plus gros acheteurs de mangas au monde, après les Japonais.

Enfin, les romans graphiques n’ont pas de cases, et les textes sont importants en terme de quantité. Les images ont plus valeur d’illustration que de discours, ce qui n’enlève rien à la qualité graphique de l’ensemble.

Que choisir comme illustré? Mon petit top

Et bien… les quatre. Franchement, faire un choix, c’est surfait. Et selon vos désirs du moment, vous pourrez trouver des pépites dans les quatre genres. Voici d’ailleurs ma liste des derniers ouvrages lus et aimés dans chaque catégorie:

  • BD: « Temudjin » d’Antoine Carrion et d’Antoine Ozaman. Une splendeur graphique magnifiquement mise en valeur par un scénario ciselé. Ou l’inverse, peu importe, c’est sublime.

Résultat de recherche d'images pour "temudjin"

  • Comics: « Aquaman Rebirth« , par Abnett Dan, des dessins modernes et stylisés pour un scénario efficace, voilà comment j’aime un comics!

https://i.pinimg.com/originals/1f/1d/a8/1f1da8a4c018c87e97d82753eabf09b7.jpg

  • Manga: « Magus of the Library« , d’Izumi Mitsu, un manga doux et touchant sur l’amour de la littérature.

Résultat de recherche d'images pour "magus of the library"

  • Roman Graphique: « Delacroix« , par Catherine Meurisse. Les dessins percutants de Meurisse allié à la plume de Dumas pour narrer la vie du peintre Delacroix, le tiercé parfait.

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2019/11/71448494-aef7-4119-9d3e-c2a427d9b1fe/640_page_15.jpg

Voilà pour cet article un peu brouillon, j’en ai conscience, sur comment choisir son ouvrage illustré. En conclusion, je tenais à citer l’article Généalogie d’un interdiscours sur la bande dessinée , très complet et bien construit, qui m’a beaucoup aidé dans la rédaction de cet article. La source de l’image de couverture est geekojy.com.

Merci d’avoir lu cet article en entier et d’être doucement mais sûrement plus nombreux à suivre ce blog…
A bientôt!
Elodie

Source image de couverture: Kerry Legend

2 commentaires sur “Choisir un livre: les Ouvrages illustrés (BD, mangas, comics, romans graphiques…)

  1. Aah, el famoso « la BD c’est pour les enfants » ou « tu lis encore ces petits-mickeys? »
    Ceux qui disent ça n’ont probablement jamais lu de BD comme « Preacher » ou les « Punisher » chez Marvel Max, et les tas d’autres BD qui ne sont clairement pas pour enfants.

  2. Même si la considération vis-à-vis de la littérature graphique évolue il y a encore du travail pour qu’elle soit considérée avec le même respect que pour la littérature « traditionnelle ». J’ai mis aussi du temps à m’y intéresser, tout simplement car je connaissais surtout les classiques de la BD et que je n’aimais pas les illustrations. Alors j’ai longtemps tout mis dans le même sac. ^^’ En fait, je me suis découvert un réel intérêt pour la littérature graphique quand j’ai compris que j’aimais les illustrations singulières, très loin des classiques franco-belges, et que ces dernières existaient si je faisais l’effort de les chercher un peu (ce qui est aussi devenu un plaisir, bien entendu). Depuis, c’est la folie et je mange des pâtes. 😀 Je te souhaite encore des centaines et des milliers de magnifiques découvertes graphiques !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s