La Sélection

La Sélection, tome 1 par Cass

Auteur : Kiera CASS

Date de sortie : 2012

Éditions : Robert Laffont

Note : 3,5♥ /5

Nombre de pages: 384

Où l’acheter:Editions Robert Laffont

Résumé: 

35 candidates.
1 couronne.
La compétition de leur vie.

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

L’Avis d’Elodie:

J’ai su dès le début de ma lecture que Kiera Cass et moi même avions beaucoup de livres en commun. En effet, les références littéraires sont nombreuses dans ce premier tome d’une saga de 5 tomes.

L’intrigue de l’ouvrage peut s’inscrire dans la lignée des mariages imposés que l’on trouve dans « The Book of Ivy ». L’héroïne se retrouve à côtoyer un parfait inconnu, sous prétexte que c’est la tradition, et donc un honneur que de servir la nation en devant séduire un Prince. 

Il y a du Hunger Games dans ce livre, notamment dans le système de caste. Il y a 8 types de classes, les 1 étant la famille royale, les 8 ceux qui vivent dans la rue. L’héroïne, America, vient d’une famille de 5, c’est-à-dire des artistes. Heureusement pour elle, contrairement à son petit frère, elle a des dons artistiques et sait chanter. D’ailleurs, en plus de son chant incroyable, la dame est jolie, la plus belle de sa ville, sympathique, fine, intelligente, et modeste… enfin, à peu près! Trop de qualités en une héroïne, on est à l’antithèse de romans comme Reine de Cendres d’Erika Johansen. Autant dire que l’ouvrage était mal parti dans mon estime. Mais vous vous en doutez au vu de la note, il a su se rattraper.

Lire la suite

Publicités

Nina

Nina par Brière-Haquet

Titre: Nina
Auteurs : Alice BRIERE-HAQUET et Bruno LIANCE
Éditeur : Giboulées Gallimard Jeunesse / les Incorruptibles
Date de sortie : 2015
Prix : 14,90 euros
Nombre de pages : 36
Pour commander : Gallimard Jeunesse

Résumé:

« Dream, my baby dream… » Nina Simone, l’une des plus grandes interprètes de jazz, avait l’habitude de chanter une berceuse pour endormir sa fille. Mais ce soir-là, Lisa ne trouve pas le sommeil. Alors, Nina lui raconte une histoire, son histoire. Celle d’une petite pianiste qui, lors de son premier concert, se lève et refuse de jouer quand on demande à ses parents d’aller s’asseoir au fond de la salle.
Au-delà de l’anecdote qui montre le caractère d’une femme hors du commun, c’est surtout de la relation des Noirs et des Blancs aux Etats-Unis avant Martin Luther King qu’il est question ici.

L’Avis d’Elodie:

« Il avait 52 belles dents blanches et 26 plus petites noires comme coincées dans le clavier.
– Ce sont des bémols, des demi-notes, explique le prof.
J’ai demandé pourquoi. 

– Parce que c’est comme ca. Oui c’était comme ca. Partout et pour tout. »

Ce livre, faisant partie de la sélection des Incorruptibles CE2 de l’année dernière, n’est pas un simple ouvrage jeunesse joliment illustré. A travers les lignes, on entend la voix de Nina Simone, qui essaie d’endormir sa fille tout en lui racontant sa vie. Ses joies, ses déboires, la découverte du piano… qui va hélas de pair avec la découverte de la discrimination. Au piano, une note blanche en vaut deux noires, il y a plus de blancs que de noirs. Comme dans la société où évoluent Nina et sa fille.

Lire la suite

Call me by your name

Call me by your name

Auteur : André ACIMAN

Date de sortie : 2017 / réédité en janvier 2019

Éditions : Le Livre de Poche

Nombre de pages : 320

Pour commander : d’occasion, sur site de vente en ligne (Amazon,  Recyclivre, FNAC, Cdiscount, etc), Le Livre de Poche

Note : 4/5

 

 

Résumé:

« Je ferme les yeux et je suis de nouveau en Italie, il y a tant d’années ; je marche vers l’allée bordée de pins, je le regarde descendre du taxi : ample chemise bleue, col ouvert sur la poitrine, chapeau de paille, toute cette peau nue… Soudain il me serre la main et me demande si mon père est là. »
1983. Pour Elio, c’est l’été de ses 17 ans. Ses parents hébergent Oliver, un jeune universitaire, dans leur villa en Italie. Entre les longs repas, les baignades et les après-midi sous la chaleur écrasante, commence une partie de cache-cache avec cet Américain brillant et séduisant. Un temps fait d’attente, d’espoirs, de doutes et de rejet. Avant que tous deux cèdent à ce sentiment plus grand qu’eux.

Call me by your name est un magnifique roman d’amour tout autant qu’une réflexion sur le désir et l’empreinte qu’il laisse en nous. La langue à la fois précise et sensuelle d’André Aciman parvient à évoquer l’intimité des corps – mais aussi la part de violence qui se niche dans tout éveil au sentiment amoureux – avec une élégance rare.

L’Avis d’Elodie

Errant entre les étagères de la jolie librairie « Les Guetteurs de Vent » à Paris, je suis tombée nez à nez avec cet ouvrage. J’avais pas mal entendu parler du film éponyme, et l’histoire attisait ma curiosité. J’ai donc acheté le livre, souhaitant ensuite voir le film afin de comparer et de rédiger un article type Du papier à l’écran  (le lien mène au dernier en date, sur « Vanity Fair »).

Lire la suite

Sorcière malgré elle

thMTJA8BGIAuteur : Méropée MALO

Date de sortie : 2016, septembre 2018 pour la présente édition

Éditions : Castelmore

Note : 2,5♥ /5

Où l’acheter: dans toutes les bonnes librairies et sur castelmore.fr

Challenge PIF: Pallier Scientifique fou 3/6 livres (dont 2 relectures)

Défis du PIF 8. Lire un récit avec un personnage principal féminin & 9. Lire un livre écrit par une autrice

Résumé:

Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde…
La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là.
Assia n’est pas du genre à se laisse abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !

L’avis d’Elodie:

Je dois avouer qu’il est pour moi difficile de rédiger cette chronique tant mon avis est confus et partagé… et donc c’était d’autant plus nécessaire! Il y a eu des choses que j’ai adoré dans l’ouvrage… et d’autres qui m’ont carrément rebutée. Le verdict peut paraître plutôt négatif dans l’ensemble, mais se conclut par des notes d’espoir!

Lire la suite

Le Clan des Otori

Titre : Le Clan des Otori
Auteur : Lian Hearn
Éditeur : Gallimard Jeunesse /Folio
Date de sortie : Série de 5 tomes, parus de 2003 à 2007, réédition chez Gallimard en 2017 chez Gallimard
Prix : 9,10 € par volume
Nombre de pages : 690 pages pour le dernier tome
Pour commander : c’est ici

Résumé :

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein d’une communauté paisible, les Invisibles, qui condamnent la violence, mais elle est massacrée par les hommes d’Iida, chef du clan des Tohan. Takeo est sauvé par sire Shigeru, du Clan des Otori et se trouve plongé au cœur de luttes sanglantes entre les seigneurs de la guerre. Il doit suivre son destin. Mais qui est-il ? Paysan, seigneur ou assassin ? D’où tient-il ses dons prodigieux ? Et qui est donc cette fameuse Tribu, aux pouvoirs mystérieux, qui le revendique comme membre ? Lorsqu’il rencontre la belle Kaede, promise par mariage arrangé à Shigeru, l’amour naît entre les deux jeunes gens…

La trilogie initiale raconte l’histoire de Takeo et de Kaede. Le 4e, ajouté par Lian Hearn au vu du succès de ses premiers écrits, évoque le devenir des enfants de Takeo. Enfin, le 5e tome est un prélude sur la vie de Shigeru.

L’avis de Elodie :

J’avais acheté ces livres dès leur sortie en poche, en 2007 donc. 12 ans déjà, bonjour le coup de vieux. J’ai écrit une première version de cet article en 2013, et 6 ans plus tard, me voilà en train de fignoler cette chronique, ayant eu un gros, gros coup de cœur pour la réédition de cette saga chez Gallimard Jeunesse et m’étant replongée dans l’histoire de Takeo et Kaede.

Lire la suite

Le Dieu Nu

9782266133579.jpgL’Aube de la nuit: 3e partie: Le dieu nu

Auteur : Peter F Hamilton

Année : 1999

Édition : Pocket Science Fiction

Nombre de pages : 1867 (921 pour le tome 1, 946 pour le tome 2)

Pour commander : d’occasion, sur site de vente en ligne (Amazon, Recyclivre, FNAC, Cdiscount, etc)

Note : 4/5 pour Le dieu nu ; 4/5 pour l’ensemble de L’Aube de la nuit

ATTENTION: Le dieu nu constitue la 3e et dernière partie du cycle de L’Aube de la nuit. Même si je vais essayer de ne pas trop en révéler sur l’intrigue des tomes précédents il m’est impossible de parler ce tome sans révéler certains éléments de l’intrigue. Donc je considère que si vous lisez cette chronique c’est que vous avez les deux premières parties, ou que vous vous en foutez d’être spoilé. Bonne lecture.

Les articles précédents:

Peter HAMILTON, Rupture dans le réel T1: Genèse

Peter HAMILTON: Rupture dans le réel T2: Emergence

Peter HAMILTON, Rupture dans le Réel T3: Expansion

Peter HAMILTON, L’alchimiste du neutronium T1: Consolidation

Peter HAMILTON, L’Alchimiste du Neutronium, Tome 2: Conflit

Résumé :

Le dénouement final de la crise de la possession approche, pour le meilleur ou pour le pire. Les possédés ont infiltrés la Terre et commence à se répandre sur la planète-mère malgré les efforts du B7, une mystérieuse organisation qui semble avoir la haute-main sur le GouvCentral. Sur Mortonridge la campagne de libération a commencé, mais le prix de la victoire risque d’être élevé, d’autant plus que la crise commence à faire apparaître des failles au sein de la Confédération, les mondes les plus avancés et les plus riches étant désormais de plus en plus tentés d’abandonner à leur sort les autres planètes. Plus que jamais les espoirs de l’Humanité sur l’équipage du Lady Mac, accompagné du faucon Oenone dans sa quête du « Dieu endormi » des Thyratcas. Mais est-ce-qu’une légende parlant d’un « Dieu » dont on ignore la nature exacte suffira à arrêter les possédés.

Lire la suite

Challenge Classiques #1: Les Rois Maudits

Afficher l’image sourceAuteur : Maurice DRUON et son équipe

Date de sortie : 1955

Éditions : Plon

Note : 5♥ /5

Nombre de pages: 1630 pour l’édition Plon que je possède qui regroupe les 7 tomes

Où l’acheteréditions Plon, et dans toutes les librairies

Challenge Classiques: 1/10

Résumé:

Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand-maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume : Maudits, tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !
Dès lors, le malheur s’abat sur la France. Les quatre derniers Capétiens directs meurent en moins de quinze années : adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie, et mènent à la guerre de Cent Ans.

L’Avis d’Elodie:

J’avais eu envie de me lancer ce challenge l’année dernière, et soyons honnête, je l’avais complètement foiré, en ne lisant ou relisant que 2 ouvrages dits « classiques », les deux de Jane AUSTEN.

Pour redémarrer ce défi cette année, j’ai choisi la facilité en relisant avec joie ce magnifique classique qu’est la saga des « Rois Maudits » de Maurice DRUON.

Ce pavé de plus de 1630 pages pour l’intégrale publiée chez Plon n’est pas juste un simple roman historique comme tant d’autres. C’est un livre d’aventures, une chevauchée romanesque, une épopée lyrique… Oui oui, rien que ça!

Lire la suite