Tag PKJ: Le Bac

Oui, le bac est fini et je suis un peu en retard, mais je me devais en tant que professeur éthique et responsable de faire ce tag Pocket Jeunesse! Voici donc mes réponses à un questionnaire bien moins terrible que le Bac en lui-même.
Si vous avez répondu à ce tag de votre côté, n’hésitez pas à laisser le lien en commentaire!

Français : citer un livre d’un auteur français dont vous avez apprécié la plume.

bm_CVT_Porcelaine-La-legende-du-tigre-et-de-la-tisseuse_1940Estelle FAYE et son ouvrage « Porcelaine » ont été un joli coup de coeur. J’adore le style d’écriture de l’auteure, tout en délicatesse et en descriptions évocatrices.

« Chine, vers l’an 200. Xiao Chen est un comédien errant, jeté sur les routes par un dieu vengeur. Un masque à forme humaine dissimule son faciès de tigre, tandis que son coeur est de porcelaine fêlée. Son voyage va durer plus de mille ans.
Au cours de son périple, il rencontrera Li Mei, une jeune tisseuse, la Belle qui verra en lui plus qu’une Bête. Celle qui, sans doute, saura lui rendre son coeur de chair. Cependant Brume de Rivière, fille-fée jalouse et manipulatrice, intrigue dans l’ombre contre leur bonheur. »

Mathématiques : citer un livre dont la couverture évoque les maths.

E = MC2, mon amour par Cauvin

J’ai tout de suite songé à « E=MC2, mon amour », de Patrick CAUVIN. Je n’ai jamais lu ce livre, qui erre dans ma PAL depuis nombre d’années… Si vous le connaissez et que vous l’avez aimé, n’hésitez pas à me motiver!

 » Lui un peu voyou, elle un peu bêcheuse, ces deux bambins qui totalisent moins de vingt-trois printemps vont se rencontrer, se flairer, se reconnaître et vivre dans l’incompréhension générale ce qu’il est légitime d’appeler un grand amour »

 

 

 

Anglais : citer un livre dont le titre est en anglais (mais le contenu en français).

Everything, Everything par Yoon« Everything Everything » est un livre qui me tente beaucoup, et qui est beaucoup commenté en ce moment. Nul doute qu’il va rejoindre ma PAL très bientôt!

« Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre. »

Histoire : citer un livre dont l’intrigue se déroule dans un passé lointain.

Résultat de recherche d'images pour "outlander le chardon et le tartan"Je cède à la facilité en citant mon livre chouchou « Outlander« , de Diana GABALDON, dont vous pouvez retrouver la chronique en cliquant sur le lien!

« Ancienne infirmière de l’armée britannique, Claire Beauchamp-Randall passe des vacances tranquilles en Ecosse où elle s’efforce d’oublier les horreurs de la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front… Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement! »

Géographie : citer un livre dont l’histoire se déroule dans un endroit que vous savez placer sur une carte.

CVT_Welcome-to-Kiwiland_5527.jpg« Welcome to Kiwiland » d’Aby Cyclette se passe en Nouvelle-Zélande, lieu qui m’a toujours fait rêver. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage, reçu dans le cadre d’un service presse, merci encore aux éditions Michel Lafon!

« Voilà comment tout a commencé. Aby Cyclette rentre à Strasbourg après avoir séjourné plus d’une année au Québec, avec la ferme intention de retourner y vivre. Après quelques mois de paperasse, elle se rend compte qu’il lui faudra plus d’un an avant d’obtenir son visa permanent canadien. Quitte à attendre, autant continuer à voyager. Elle consulte le globe qui trône sur son bureau. Qu’y a-t-il à l’exact opposé de Strasbourg ? La Nouvelle-Zélande ! Très rapidement, elle obtient un visa d’un an pour découvrir les terres fabuleuses et magiques des Maoris et des kiwis ! À quelques semaines du départ, Aby Cyclette rencontre Guillaume… »

Philosophie : citer un livre qui vous a fait réfléchir.

J’ai tout de suite pensé à « Sang de Lune » de Charlotte BOUSQUET, un ouvrage inspirant qui fait réfléchir sur la place des femmes dans une société fictive certes, mais qui pourrait néanmoins être la notre.

« Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité. »

Economie : citer un livre dans lequel le héros exerce une activité professionnelle.

Résultat de recherche d'images pour "ce qui nous lie bailly"Dans « Ce qui nous lie«  de Samantha BAILLY, l’héroïne Alice travaille dans un cabinet de recrutement. Ce livre est dans ma PAL depuis les Imaginales et en sortira bientôt, il fait partie de mes lectures prévues pour les vacances, petit format oblige!

« J’ai longtemps voulu être unique. Mais qu’y a-t-il de plus rassurant que le semblable? »

Alice a un don. Elle a la capacité de voir les liens entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, qui tissent une cartographie des relations affectives. Impossible d’expliquer l’origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle? Hallucination ? La jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret. C’est alors qu’elle rencontre Raphaël, son nouveau manager. La voilà qui s’éprend du seul homme dont elle ne peut voir les liens…

Sciences : citer un livre où les lettres SCIEN sont présentes dans le titre.

Résultat de recherche d'images pour "fiancés de l'hiver"Christelle DABOS avec ses « Fiancés de l’Hiver » remplit la condition ( f-I-a-N-C-E-S).

« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. »

 

LV2 : citer un livre écrit ni en Français, ni en Anglais.

La métamorphose  par KafkaIl y a des années, j’ai eu l’idée étrange de lire « La métamorphose » de KAFKA… dans sa langue originale, c’est-à-dire l’allemand. Un moment horrible et vite écourté.

« Lorsque Gregor Samsa s’éveille, un matin, après des rêves agités, il est bel et bien métamorphosé. Doté d’une épaisse carapace d’où s’échappent de pitoyables petites pattes ! Lugubre cocasserie ? Hélas, ultime défense contre ceux, qui, certes, ne sont pas des monstres mais de vulgaires parasites… Les siens. Père, mère, sœur, dont l’ambition est de l’éliminer après avoir contribué à l’étouffer… »

 

 

Sport : citer un livre dans lequel le héros fait de la course à pied/du running.

Là, je sèche l’épreuve… Si quelqu’un veut me remplacer et trouver la réponse à ma place, je suis preneuse!

Publicités

L’Ecosse en lecture

Alors oui, en rentrant de notre séjour en Ecosse, je me suis dit qu’il fallait que je continue le compte-rendu de nos vacances de l’année dernière en Italie, que je fignole ma chronique sur le dernier NOTHOMB que j’avais lu… Mais que voulez-vous, je suis encore dans l’excitation du séjour et je ne peux que vous livrer une petite liste non exhaustive des livres qui nous font voyager dans ce beau pays qu’est l’Ecosse!

Je m’étais lancée un petit Challenge: sur les traces de l’Ecosse avant le départ et n’ai chroniqué que 2 livres sur ma liste de 8 lectures/visionnages (bouuu), mais je compte bien me rattraper au fur et à mesure. En attendant, voici un petit compte rendu!

Sinon, en plus du détail ville après ville dans la catégorie « Voyages », 2 articles spécifiques à Harry Potter et à Outlander en Ecosse seront publiés!

Niveau livres

Pour résumer le livre en 2 lignes (pour lire plus, il faut cliquer sur le lien! ^^) , en touchant un menhir, l’héroïne Claire se retrouve projetée en Ecosse des siècles en arrière, peu de temps avant la dramatique bataille de Culloden qui signera en Ecosse la fin de clans highlanders.

Du coup, la saga était bien présente lors de nos vacances, et plus particulièrement lors de notre dernier jour où nous sommes allés sur le champ de bataille de Culloden. Le musée est juste exceptionnel, et aura aussi son article dans la catégorie Exposition (vous l’aurez compris, une fois par mois vous aurez votre article écossais! ^^)

On peut marcher sur le champ de bataille qui, presque 3 siècles plus tard, est recouvert par les blés. Une atmosphère étrange s’en dégage, le souvenir peut être de ce millier d’Ecossais morts pour avoir tenté de mettre sur le trône celui qu’ils considéraient comme leur prince légitime, « Bonnie Prince Charlie ».

53afcec491885590d85707c24d92772e--books-places

Les fans d’Outlander ont abondamment la stèle des Fraser, intention louable( et photogénique) mais qui m’a quelque peu gênée, le lieu étant la tombe non d’un personnage de fiction portant avec élégance le kilt, mais bien d’hommes ayant réellement vécu et n’ayant aucune idée de qui peut être ce Jaimie Fraser qu’on vénère à leur place…

Vous pouvez le voir sur cette carte, les lieux de tournage ou cités dans le livre sont nombreux. Nous sommes également à Edimboug, Glasgow, Fort William… La suite dans l’article qui sera consacré au thème! ^^

Ce livre évoque l’Ecosse du début 19e, celle de la fin des mines de charbon, celle qui voit sa société évoluer. Si Ken FOLLETT est généralement auteur de bons ouvrages, je dois dire hélas que celui n’en fait pas partie.

L’histoire est beaucoup trop prévisible, avec des ficelles énormes, et un style peu travaillé. La réflexion sur la condition des femmes, qui se voulait être un thème de l’ouvrage, est mal présentée et les femmes du livre sont ridicules. Idem pour le sujet du travail de la mine, carrément desservi par un héros que je trouve odieux, ce qui est bien loin de l’intention de l’auteur.

Bref, un livre qui ne m’a guère plu…

Nous n’avons pas visité de mines de charbon lors de ce voyage, mais elles se situaient généralement entre Edimbourg et Glasgow. Les rues dans lesquelles nous avons erré datent de 1800 environ, temps dans lequel se situe l’ouvrage de Ken FOLLETT.

DSC00385.JPG

Edimbourg

  • Etienne DUVAL, les Ecossais, pieds sur terre

J’ai découvert cet ouvrage grâce aux conseils de l’excellent blog Mango and Salt, avec qui je partage d’ailleurs une passion pour Outlander!  ^^

Le livre débute avec l’évocation du référendum de 2014, où 45% des Ecossais s’étaient prononcés pour une Ecosse indépendante et détachée de la Grande Bretagne. Des rappels historiques sont mis en avant, comme le fait que contrairement aux romances populaires, l’Ecosse n’a jamais été conquise militairement par les Anglais. Suivent des interviews de personnes ayant voté (ce qui n’est guère difficile à trouver, 97% des Ecossais étant allés aux urnes!).

Journaliste franco-écossais, l’auteur réfléchit ensuite autour des traditions que nous autres touristes avons tendance à dénaturer, et brosse des tableaux rapides mais efficaces de lieux marquants grâce aux personnes qui y vivent.

Loin d’être un ouvrage barbant ou peu accessible, ce livre est très instructif et pédagogue, et le découpage en courts chapitres de 2-3 pages facilite la lecture. Un ouvrage très intéressant!

DSC00833.JPG

Ile de Skye

  • JK ROWLING, Harry Potter

Les lecteurs réguliers du blog le savent (le subissent), je suis amoureuse de l’univers de JK ROWLING. J’ai lu et relu la saga de 7 tomes, Les Animaux Fantastiques, Le Quidditch à travers les âges, Les Contes de Beedle le Barde, HP et l’Enfant Maudit et j’en passe. Et bien sûr, j’ai vu tous les films.

L’Ecosse est un lieu de tournage de prédilection pour le monde magique d’HP. Les lochs profonds, les forêts denses et l’architecture mêlant au style britannique une fantaisie bien écossaise s’y prêtent bien.

Avec Meltoryas, nous nous sommes donc amusés à passer voir quelques uns des lieux de tournage! Nous sommes allés admirer le Loch Shiel, alias le lac du château de Poudlard, situé à côté du viaduc de Glenfinnan sur lequel passe le Jacobite Train, c’est-à-dire le Pourdlard Express. Ca a été une jolie journée!

  • Stefan ZWEIG, Marie Stuart

Ce livre a un peu été l’échec de mon défi lecture. Impossible de le finir, et pourtant le thème était fait pour me plaire! Je suis fascinée par l’histoire de Marie Stuart, reine de France jusqu’au décès de son époux à l’âge de 17ans. Elle fut la reine d’Ecosse maudite  par excellence, luttant durant toute son existence contre sa rivale la reine Elisabeth Ière d’Angleterre qui finira par la faire exécuter.

Difficile de rendre ennuyeuse une telle histoire, et c’est pourtant l’exploit qu’à réussit à accomplir Stefan ZWEIG avec son ouvrage. Je peux compter les livres abandonnés sur les doigts d’une main, je sais être très têtué en matière de lecture, mais là, impossible… Une belle déception.

(c) Glasgow Museums; Supplied by The Public Catalogue Foundation

Robert HERDMAN, L’Exécution de Marie Stuart, 1867, musée de Kelvingrove à Glasgow

Niveau film
  • Rebelle

Que vient faire un film Disney dans cette liste, me direz-vous? En fait, les créateurs du dessin animé ont séjourné en 2006 et 2007 en Ecosse afin de s’imprégner des lieux, et l’héroïne Mérida vit dans une version médiévale des landes écossaises. En ces terres, la magie n’est jamais loin, en témoigne notre visite des « Fairy Glens », des monticules de terre dans lesquelles vivraient les fées…

  • Braveheart

DSC00718.JPGMel GIBSON choisit les terres battues par les vents mais néanmoins verdoyantes de Glen Nevis comme lieu de tournage principal. Ce serait là qu’aurait été selon lui situé le quartier général de Wilam WALLACE, patriote écossais qui lutta contre le roi anglais Edouard Ier afin que règne son compagnon de combat Robert Ier d’Ecosse.

Et nous arrivons à la fin de cet article qui, vous l’aurez compris, n’est que le premier d’une longue série! J’espère qu’il vous a plu et qu’il vous a donné envie de visiter ce magnifique pays qu’est l’Ecosse…

A bientôt dans notre Baz’Art!

Toutes les photos de cet article, à l’exception de la carte des localisations d’Outlander, sont des photos personnelles appartenant au blog et à E.F, et ne sont utilisables qu’après une demande acceptée, transmise via le blog.

Avril 2017

Nos lectures et visionnages du mois d’avril!

*Elodie

  • Livres, Comics, BD, mangas achetés
    • Etienne DUVAL, Les Ecossais, les pieds sur terre!
    • NAGABE, L’Enfant et le Maudit (manga)
    • JK ROWLING, Les Animaux Fantastiques, le texte du film
    • STRACZYNSKI et SYAF, Superman Terre Un T2 (comics)
  • Livres lus
    • Victoria AVEYARD, Red Queen
    • Sophie CHAUVEAU, L’obsession Vinci
    • Diana GABALDON, Outlander T1
    • AF RUAUD, Cartographie du merveilleux
    • Stefan ZWEIG, Marie Stuart
  • Comics, BD et mangas lus
    • STRACZYNSKI et DAVIS, Superman Terre Un
    • STRACZYNSKI et SYAF, Superman Terre Un T2
  • Films vus
    • Star Trek Behond (dvd)
    • La Belle et la Bête (tv)
    • Suicid Squad (dvd)
    • Prince of Persia (tv)
    • Batman Begins (tv)
    • Ghost in the shell (cinéma)
    • Les Gardiens de la Galaxie 1 (dvd)
    • Les Immortels (Netflix)
  • Séries en cours
    • House of Cards, saison 2
    • Gossip Girl, saison 6
    • Vampire Diairies saison 7
    • The Originals, saison 1
    • The Get Down, saison 1
    • Marvel Agents of Shield, saisons 3 et 4
  • Musique
    • Ed SHEERAN
    • Earth, Wind an Fire (et oui j’assume mes envies d’années 70! Ce doit être la série The Get Down qui m’inspire ^^)
    • The FIVE STAIRSTEPS ( Ooh Child ❤ )
    • COLDPLAY
    • NIGHTWISH (encore et toujours, je resterai à jamais amoureuse de ce groupe!)

Peu de livres donc par rapport à mes habitudes, car je me suis lancée dans un véritable marathon de séries, en enchaînant deux saisons de Marvel Agents of Shield en 2 semaines (et dont vous pouvez lire la chronique en cliquant sur le lien). Les vacances scolaires expliquent ce phénomène, vu que je lis principalement dans les transports et le matin en arrivant au boulot (en attendant la première sonnerie et l’invasion des zombies-élèves!)

Niveau livres, je poursuis mes deux challenges en cours: relecture d’Outlander, lecture de Marie Stuart pour le challenge Ecosse et Cartographie du Merveilleux pour le challenge Faerie du Bazar de la Littérature.

*Meltoryas

  • Livres, Comics, BD achetés
    • Scott SNYDER et Greg CAPULLO, Passé, Présent, Futur
    • Scott SNYDER et Greg CAPULLO, Mascarade
    • Scott SNYDER et Greg CAPULLO, La relève, partie 1
  • Comics et BD lus
    • Scott SNYDER et Greg CAPULLO, Passé, Présent, Futur
    • Scott SNYDER et Greg CAPULLO, Mascarade
  • Films
    • Star Trek Behond (dvd)
    • Suicid Squad (dvd)
    • Les Gardiens de la Galaxie 1 (dvd)
    • Ghost in the shell (cinéma)
    • Les Immortels (Netflix)
  • Séries en cours
    • House of Cards, saison 2
    • Sword Art Online, saison 1
    • Breaking Bad, revisionnage de la saison 1
    • Better Call Saul, saison 1
    • The Get Down, saison 1
  • Musique
    • Nightwish
    • The Killers
    • Pink Floyd (pour toujours!)
    • Coldplay

Beaucoup de séries aussi pour Meltoryas (les vacances scolaires toujours!!!). Il revisionne son coup de coeur Breaking Bad, et poursuit en toute logique avec Better Call Saul.

Sinon, il continue la saga Batman en comics, et devient absolument fan du duo CAPULLO-SNYDER!

 

Outlander: Le Chardon et le Tartan

TRésultat de recherche d'images pour "outlander le chardon et le tartan"itre: Outlander: Le Chardon et le Tartan

Auteur: Diana GABALDON

Editeur: J’ai Lu

Date de sortie: 1999

Prix: 16 euros

Nombre de pages: 855 pages

Pour commander: dans toutes les bonnes librairies et sur le site de J’ai Lu

Note (sur 5 ♥): ♥♥♥♥

Challenge Ecosse : 1ère chronique!

Résumé:

Ancienne infirmière de l’armée britannique, Claire Beauchamp-Randall passe des vacances tranquilles en Ecosse où elle s’efforce d’oublier les horreurs de la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front…

Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743.

L’Écosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui parait si lointain…

Un grand roman aux multiples rebondissements qui entraîne le lecteur dans le monde sauvage et baroque du XVIIIe siècle écossais, en mêlant habilement fantastique et histoire, fiction et humour.

L’Avis d’Elodie

Je suis tombée par hasard sur cet ouvrage à la bibliothèque, il y a de ça quelques années. Si j’ai été surprise par la taille de ce livre ( 850 pages, des pages d’une rare finesse et une typographie minuscule), je me suis malgré tout lancée dans ma lecture, les pavés ne me rebutant pas!

Et ça a été une jolie découverte. J’ai assez aimé cet ouvrage pour lire la suite (il s’agit d’une saga de 10 tomes à ce jour), l’acheter, et voir l’adaptation télé!

L’histoire commence de manière simple et classique. On entre dans l’intimité d’un couple qui se reconstruit après des épreuves difficiles. Leur vécu personnel lors de la Seconde Guerre Mondiale et la séparation a étiré leurs liens, et même si Claire et Frank s’aiment encore, c’est plus la force des souvenirs qui les lient et une tendre habitude qu’une folle passion. Et c’est là que Claire disparaît.

Le récit bascule d’un roman classique, qui aurait pu être rédigé par une Nora ROBERTS et qui frôlait le style Harlequin, à un récit fantastique. Car c’est en touchant un menhir que Claire se retrouve des siècles en arrière, peu de temps avant la dramatique bataille de Culloden qui signera en Ecosse la fin de clans highlanders. Le procédé est original, et au moment où l’on pense s’être calé dans la narration, tout bascule et on se retrouve projeté dans un autre univers, un autre temps… et un autre style d’histoire.

Cet ouvrage développe de multiples axes narratifs. L’idée du voyage dans le temps est bien mené, on se questionne sur pourquoi Claire a ainsi voyagé dans les années, si elle a un rôle à mener, si elle est la seule dans cette situation. Chaque décision prise dans le passé aura un poids dans le futur. Et cette notion est primordiale quand l’ancêtre de son mari Frank se trouve être un monstre qui la menace de toutes les manières possibles. A mes yeux, il n’y a pas eu d’erreurs, l’intrigue est bien menée, la logique des époques est respectée, et les pièges pourtant étaient nombreux! Il est en effet facile de se perdre dans ce genre d’histoire, surtout quand on s’amuse à tenter de modifier l’Histoire avec un grand H. Mais GABALDON arrive à rester cohérente.

Autre axe évoqué, la romance. Claire fait la rencontre de Jaimie, et vous vous doutez de la suite. Là, je dois admettre que l’on tombe un peu dans le mom porn (oui, le jugement est fort!). Claire se retrouve coincée, elle se veut fidèle envers son mari de 1945, mais son couple n’était pas parfait… et ledit Jamie de 1743 se veut l’archétype de l’homme viril, musclé et dominateur. Vous avez dit cliché? Si l’histoire développée m’a pas mal fait grincer des dents au début, je dois bien avouer avoir réagi finalement comme toutes les lectrices (et là, je n’évoque même pas la série télé, où le casting a été clairement pensé pour faire plaisir aux yeux). Et je me suis retrouvée à trouver leur trio amoureux attachant, puis leur duo… Je n’en dis pas plus, même si vous vous doutez de l’intrigue et du couple privilégié par l’auteure!

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. L’histoire est rédigée de manière efficace, le style est agréable, les descriptions s’enchaînent de manière naturelle avec les moments d’action et les dialogues.

Un seul bémol persiste pour moi, et hélas il est de taille: la banalisation des violences faites aux femmes. Certes, est évoqué un temps « barbare », et l’animalité des Anglais comme des Ecossais des années 1700 est sans cesse mise en avant. Ce sont des hommes intelligents, mais sans vernis social, ils sont brutaux mais pas forcément méchants… Si j’ai trouvé cette vision bien trop facile, j’ai quand même fermé les yeux. Mais quand on se retrouve avec une Claire qui ne peut se déplacer sans se faire harceler, qui se retrouve menacée ou frappée par de parfaits inconnus et qui se fait battre et même violer par son propre mari, la coupe est pleine. La dame en question en effet le vit très bien, et ne semble guère traumatisée. Alors que quand un homme se retrouve confronté à de tels actes (ce qui certes change du schéma habituel et est rarement évoqué en littérature), les descriptions sont insoutenables. Et je ne vous parle même pas de la série télé, où sa torture est évoquée pendant un épisode entier, et les répercutions durent pendant tout le reste de la saison. Alors que Claire n’a même pas l’honneur de pouvoir être choquée une minute! Cette légèreté m’a déçue.

A part ce problème relaté dans un long paragraphe (oui, je m’emporte!), je tenais à souligner en conclusion à quel point la lecture de cette ouvrage a été agréable. L’idée de base était originale, l’intrigue bien menée et les personnages attachants. Une réussite donc!